Les parkings des centres-villes gratuits pendant TOUTE la période des soldes: voici un appel lancé aux communes

Aujourd’hui, certains magasins sont ouverts pour le premier weekend des soldes. Le parking est donc le plus souvent gratuit puisque c'est dimanche. Mais certains plaident pour qu'ils le soient carrément pendant toute la durée des soldes. Cela permettrait de rendre les commerces des centres-villes beaucoup plus attrayants.

Les villes les plus compliquées en termes de stationnement sont Liège, Namur et Charleroi. Le coût horaire y est plus élevé qu’ailleurs et les parkings de délestage sont beaucoup trop éloignés des centres-villes.

"C’est un peu dommage parce qu’on a payé avant de dépenser quelque chose sans savoir si on va trouver ce qu’il nous faut", regrette une dame. "J’essaie de trouver une place où l’on ne doit pas payer", confie un homme. 

Le syndicat neutre pour indépendants (SNI) plaide pour une diminution des tarifs et pour une gratuité totale durant les périodes dites économiquement chaudes comme les soldes, les fêtes de fin d’année ou encore les vacances. Certaines villes appliquent déjà ce principe.
"Aujourd’hui le samedi après-midi le parking est gratuit à Mons. Donc ce sont des moments utiles. Pour l’instant, le parking est également gratuit sur Bruxelles au moment des weekends de Noël ou de soldes. Voilà des moments où l’on peut très bien à la fois allier le commerce, l’attractivité et la bonne gestion de stationnement", souligne Christophe Wambersie, secrétaire général du SNI.


"Je crois surtout que ce qu’il faut c’est de la surface"

Les personnes interrogés ce matin trouvent que c’est une bonne idée. Mais avancent d’autres problèmes liés au stationnement en centre-ville.

"Je pense qu’il y a toujours autant de monde qui viennent. C’est surtout pour les gens qui travaillent que cela pose souci", estime une femme.

"Je crois surtout que ce qu’il faut c’est de la surface parce que c’est cela qui manque le plus. Quand on se gare pour venir au marché vu que les routes sont occupées par le marché lui-même c’est difficile de trouver une place. Ce n’est pas tellement le prix qui me gêne c’est la surface libre pour se garer", confie un monsieur.

Le SNI constate également que le stationnement gratuit proposé par certaines villes durant les 15 voire 30 premières minutes est insuffisant. Le syndicat souhaiterait plutôt une diminution du prix ou une gratuité durant 3h, le temps moyen nécessaire pour faire son shopping.

Vos commentaires