En ce moment
 
 

Les prix des électroménagers vont augmenter à la rentrée, encore plus dans les zones touchées par les inondations: pourquoi?

 
 

Si vous devez acheter de l'électroménager, c'est le moment. Les prix vont en effet augmenter de 5 à 15% dans les semaines qui viennent, en raison, notamment, des retards de production dus à la crise sanitaire.

Un fer à vapeur vendu en ce moment 49 euros au lieu de 59 euros car nous sommes en période de soldes sera vendu 69 euros à la rentrée. Tous les électroménagers sont concernés, du grille-pain à la télévision, en passant par l'aspirateur et la machine à laver.

"Ce qui explique cette situation, c'est que les composants venant de toutes sortes de pays étrangers ne sont plus disponibles, parce qu'avec le Covid, il y a eu des fermetures d'usines, des blocages de production", explique Gery Zschau, gérant d'un magasin d'électroménager.

Les fournisseurs doivent aussi faire face à une augmentation des coûts des matières premières et à une hausse du prix des transports, maritimes notamment.

"En règle générale, le coût des composants électroniques, on a des hausses qui vont de 15 à 40%. Sur le coût des transports, on est plutôt sur une grande variabilité", déclare Didier Van Caillie, professeur de stratégie d'entreprise à l'Université de Liège.

Les clients cherchent des solutions

Cette augmentation des prix pourrait perturber les projets de certains consommateurs. "Peut-être qu'on attendra plus longtemps avant de le changer", confie une cliente. "Il y a des appareils qui valent la peine d'être réparés, d'autres pas", estime un autre. "On achète ce dont on a besoin et c'est tout. Si c'est plus cher, c'est tant pis, on ne sait rien faire", ajoute une autre cliente.

Les revendeurs inquiets

Si cette hausse des prix n'est pas encore visible sur les étiquettes des magasins, c'est notamment grâce aux revendeurs qui absorbent la différence en réduisant leurs marges bénéficiaires.

"Quand on va voir sur les sites de nos fournisseurs, j'avoue que ça m'inquiète un petit peu mais bon, on essayera de maintenir ces prix un maximum", dit encore Gery Zschau, le gérant d'un magasin.

Cette hausse des prix pourrait encore intervenir plus rapidement dans certaines régions, notamment dans les zones touchées par les inondations où la demande pour ces appareils est importante.


 




 

Vos commentaires