En ce moment
 
 

Les producteurs de pommes de terre font grise mine à cause de la pluie: "Elles vont pourrir et contaminer les autres"

Les producteurs de pommes de terre font grise mine à cause de la pluie:
© BELGA

Comme l'an dernier, les producteurs de pommes de terre font grise mine. Cette année ne sera pas une bonne récolte pour les producteurs, notamment à cause du climat.

Il va continuer à pleuvoir, et ça ne fait pas le bonheur des producteurs de pommes de terre. D'abord un temps trop sec durant tout l'été, puis de fortes pluies ces 15 derniers jours. 

Les récoltes ont trois semaines de retard, et ce ne sera pas une bonne année, avec 20 à 30% de pommes de terre en moins. Certains agriculteurs ont commencé à récolter, mais d'autres préfèrent attendre. Comme Raymond : "pour l'instant, la qualité est correcte, mais bien entendu avec la pluie, elle est en train de se dégrader. Si les pommes de terre sont en contact avec l'eau plus de 48 heures, elles vont pourrir et contaminer les autres, donc c'est perdu."

La famille Verbist, en Brabant Wallon, elle, n'a pas attendu : elle a 5.000 tonnes à récolter. Arnaud et sa famille procèdent champs par champs, car plus que l'eau, ils craignent le gel nocturne. "S'il pleut encore plus et qu'il fait froid, ça va être encore plus compliqué. Il faut que ça avance maintenant."

Les pommes de terre sont stockées dans des hangars. "Il y a des gaines de ventilation, et des ventilateurs à l'arrière pour sécher les pommes de terre. Il faut les garder à une température de 9 degrés en moyenne."


Des conséquences sur les prix

Pour espérer sauver la récolte, il ne faut plus beaucoup attendre et surtout espérer qu'il ne pleuve plus ces prochains jours : ce sera le cas aujourd'hui, mais pas le reste de la semaine.

Ces conditions difficiles entraîneraient donc une hausse du prix des pommes de terre. Par ailleurs, les pommes de terre à frites seront également plus petites. 

Vos commentaires