En ce moment
 
 

Les Wallons paient la crise des certificats verts: sa consommation baisse mais il doit rembourser 910€

 
 

Vous l'avez peut être remarqué en recevant votre dernière facture d'électricité, les montants à payer ont fortement augmenté. Et ce, même si votre consommation a baissé. C'est le cas d'un citoyen qui a montré ses factures à notre journaliste Nicolas Buytaers. L'année dernière, il était remboursé de 91 euros. Cette année, sa consommation a diminué et il doit remettre 910 euros.

La raison de cette augmentation est à chercher du côté de l'électricité verte et de son transport. Car si tout le monde ne dispose pas de panneaux photovoltaïques, tous les Wallons contribuent à son surcoût. "L'augmentation des coûts de transports demandés notamment par Elia, c'est principalement le fait du financement dans les énergies renouvelables. On sait qu'Elia doit racheter les certificats verts au prix de 65 euros. Il faut donc, à un moment donné, financer cela. Tout le monde le finance. Tous les consommateurs passent à la caisse. Et d'autre part, il y aussi l'investissement dans l'éolien. Il y a actuellement de grands projets dans l'éolien, des projets offshores. Ça aussi, il faut le financer", a expliqué Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test-Achats au micro de Nicolas Buytaers.

"De mauvais calculs politiques"

Créée à partir de panneaux photovoltaïques ou d'éoliennes, cette énergie renouvelable est injectée dans le réseau global. Ce surcout à charge d'Elia, le Gestionnaire du Réseau de Transport, est répercuté sur nos factures. Des sommes noyées parmi les différents postes aux dénominations floues qui y sont mentionnées. "Il y a peut-être eu des mauvais calculs politiques, notamment en matière d'investissements dans la photovoltaïques, et particulièrement en Wallonie avec la question des certificats verts qu'on a garantis à des prix sans doute trop élevés. Maintenant, il faut que quelqu'un passe à la caisse. Il faut que quelqu'un paye. Et c'est toujours le consommateur qui, malheureusement, passe à la caisse", a ajouté le Jean-Philippe Ducart.




 

Vos commentaires