En ce moment
 
 

Nethys va en justice pour récupérer les millions perçus par Stéphane Moreau et les autres ex-administrateurs

 
 

Les représentants d'Enodia (ex-Publifin), maison mère de Nethys, ont été informés mardi, lors du comité d'actionnaires Enodia/Nethys, du fait que Nethys avait finalisé la préparation d'une action civile au fond visant le remboursement des sommes indûment perçues par l'ex-management de Nethys, indique Enodia mercredi dans un communiqué sur Twitter. Il s'agit des 18,6 millions d'indemnités versés aux anciens managers de l'intercommunale liégeoise.

L'Echo, Le Soir et Sudpresse indiquaient mercredi matin que Nethys avait décider de se tourner vers la justice pour récupérer ces sommes indûment perçues. "Le comité d'actionnaires s'est réjoui que Nethys et Enodia puissent avancer conjointement en la matière et a dès lors donné son feu vert au lancement de la citation introductive d'instance", réagit Enodia mercredi.

Le 28 novembre, le conseil d'administration d'Enodia avait décidé de mandater ses avocats en vue d'introduire, dans les plus brefs délais, une action civile au fond visant au remboursement de ces montants. Cette action civile sera assortie d'une requête en saisie préalable desdits montants, ajoutait le CA.

"Nous attendions l'arrêté d'annulation du gouvernement wallon pour agir. Cela nous donne un argument juridique de plus", explique à l'Echo Renaud Witmeur, le CEO ad interim de Nethys.

Vendredi dernier, après avoir cassé les ventes, par Nethys, de ses filiales Voo, Elicio et Win, le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne (PS), a effectivement annulé les décisions prises le 21 mai dernier par le comité de nomination et de rémunération de Nethys.

"Enodia se joindra à cette action et tiendra informés ses associés que sont notamment la Province de Liège et les communes associées", conclut la maison mère de Nethys dans son communiqué.




 

Vos commentaires