Nyrstar met en garde contre un très mauvais second semestre

(Belga) Le producteur de zinc Nyrstar a mis en garde vendredi soir, dans un avertissement sur résultats, sur le risque qu'il enregistre à peine un bénéfice opérationnel sous-jacent au second semestre, voire que le bénéfice avant intérêts et impôts soit négatif. L'entreprise, cotée en Bourse à Bruxelles mais dont le siège principal se trouve à Zurich, a en outre reporté la publication de ses résultats annuels.

Nyrstar avait annoncé en septembre dernier que le bénéfice sous-jacent avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (ebitda) serait probablement "sensiblement" inférieur durant le second semestre aux 120 millions comptabilisés au premier. L'entreprise s'attend désormais, d'après des chiffres provisoires, un ebitda sous-jacent d'environ 110 à 130 millions d'euros pour l'ensemble de l'année. Cela signifie qu'il pourrait potentiellement y avoir un ebitda sous-jacent négatif durant la seconde moitié de l'exercice. Le 4e trimestre a en tous les cas été déficitaire en la matière alors que, durant les trois mois précédents, le compteur s'est arrêté à + 13 millions d'euros. Nyrstar attribue ce chiffre en recul entre juillet et septembre à des prix des matières premières en baisse, à l'impact des frais de traitement du zinc historiquement bas et à la hausse des prix de l'énergie en Europe. Durant le dernier trimestre, les prix des matières premières, les taux de change et les frais de traitement sont, semble-t-il, restés au même niveau. "Cependant, les prix de l'énergie en Europe étaient plus élevés et le site de Port Pirie (en Australie, NDLR) a été touché par des interruptions de maintenance pour la majeure partie de décembre 2018." La société signale par ailleurs que la mine de zinc canadienne de Myra Falls avait à nouveau été fermée en fin d'année, après son redémarrage en septembre, à la fin de l'année dernière. La production devrait y reprendre à la fin du premier trimestre 2019 ou au début du second. Un comité spécial indépendant se charge actuellement d'examiner de manière approfondie la structure du bilan, précise encore Nyrstar. Raison pour laquelle la publication des résultats annuels a été reportée du 21 février au 30 avril. (Belga)

Vos commentaires