En ce moment
 

Pas de fumée blanche à Brussels Airlines: "Ils ont dû trouver des solutions pour les 60.000 passagers concernés"

  • Grève chez Brussels Airlines: les discussions se poursuivent

  • Grève chez Brussels Airlines: le point en direct

  • La%20r%C3%A9union%20de%20conciliation%20n

  • Gr%C3%A8ve%20chez%20Brussels%20Airlines%3A%20plus%20de%20500%20vols%20annul%C3%A9s

 

Une réunion de concertation s'est tenue ce lundi matin, mais ça n'a rien donné. La suite cet après-midi, mais la direction semble camper sur ses positions.

Les négociations entre représentants des pilotes et direction de Brussels Airlines ont été suspendues lundi peu avant 20h00 sans accord entre les deux parties, après une longue journée de discussions. Elles devraient reprendre mercredi, a-t-on appris auprès des syndicats.

Plusieurs propositions et contrepropositions ont été déposées sur la table mais aucune ne semble parvenir à satisfaire la direction ou les représentants des pilotes, qui ont fait grève ce lundi. Après ce mouvement, qui a provoqué l'annulation de 75% des vols de la compagnie aérienne, l'arrêt de travail de mercredi devrait dès lors être maintenu. 


Silence radio

Les syndicats ne souhaitent pas s'exprimer sur le contenu des propositions formulées lundi matin par la direction aux pilotes. Celles-ci devraient porter sur les salaires, un meilleur équilibre entre vies privée et professionnelle et sur les pensions.

"Il y a une nouvelle proposition du management qui est mise sur la table, donc on espère qu'il y aura un dialogue constructif, et qu'il y aura une solution pour le conflit social", avait expliqué Kim Daenen, porte-parole de la compagnie, dans le 13h.


"L’enjeu est colossal"

A 19h, la conciliation était toujours en cours. Notre journaliste Arnaud Gabriel s'est rendu sur place pour faire le point sur la situation. "C’est le calme plat, si ce n’est que le président de Brussels Airlines est arrivé, il y a un peu plus d’une heure pour s’asseoir autour de la table. Ce qui est important de signaler, c’est que des dizaines de vols seront supprimés mercredi. Sur 279 vols Brussels Airlines prévus, 218 vont être supprimés. L’explication est assez simple: il s’agit de vols qui ce soir sont complètement vides puisque la compagnie dès la semaine passée a dû prendre ses responsabilités", a explique notre journaliste. "Elle ne pouvait pas attendre le dénouement des négociations pour pouvoir réagir. Ils ont dû trouver des solutions pour les 60.000 passagers concernés par ces deux jours de grève. L’enjeu ce soir est colossal : soit il y a un accord et la grève est terminée, soit il n’y a pas d’accord et le bras de fer continue."


Poursuite de la grève

La grève de mercredi est donc maintenue, a également affirmé Didier Lebbe, secrétaire permanent CNE. De nombreux pilotes grévistes étaient d'ailleurs présents devant le siège de Brussels Airlines, à Diegem, lundi afin de manifester leur désaccord avec les propositions qu'ils ont reçues jusqu'à présent.

Quelque 75% des vols de la compagnie étaient annulés lundi et le même chiffre devrait être d'actualité mercredi. Le reste des liaisons est assuré, essentiellement vers des destinations loisirs.

La situation est calme à l'aéroport, a constaté notre envoyé spécial, car la situation a pu être anticipée et des solutions trouvées dans la plupart des cas. Au total, plus de 60.000 passagers sont concernés par les potentielles annulations de près de 600 vols sur les deux jours. La grève pourrait coûter jusqu'à 10 millions d'euros.

Vos commentaires