En ce moment
 
 

Photovoltaïque en Wallonie: les sans-panneaux ne seront pas pénalisés, soutient M. Borsus

Photovoltaïque en Wallonie: les sans-panneaux ne seront pas pénalisés, soutient M. Borsus
Consommation

(Belga) Le report à 2025 de la redevance photovoltaïque ne pénalisera pas ceux qui n'ont pas de panneaux, a affirmé dimanche le vice-président MR du gouvernement wallon, Willy Borsus.

Les quelque 170.000 "prosumers" wallons (petits producteurs et consommateurs d'électricité) auraient dû s'acquitter, dès le 1er janvier prochain, d'une redevance pour le coût du réseau quand ils consomment de l'électricité sur ce dernier. La redevance se serait élevée en moyenne entre 400 et 500 euros par an, selon les chiffres de M. Borsus. Sur cinq ans, cette redevance aurait donc rapporté quelque 380 millions d'euros. Son objectif est de faire contribuer de manière équitable l'ensemble des utilisateurs du réseau de distribution d'électricité aux coûts de celui-ci. Ceux qui ne possèdent pas de panneaux pourraient donc se sentir lésés, mais aux yeux de M. Borsus, ce ne doit pas être le cas. "Ils ne seront pas pénalisés parce que nous allons aussi demander aux gestionnaires du réseau d'électricité (GRD) de faire des économies au moins du même montant", a affirmé le ministre wallon, sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche" (RTL-TVi). Il ajoute que, l'énergie produite au départ du photovoltaïque étant "la meilleure marché, plus les gens investiront dans le photo, plus l'ensemble des consommateurs en profiteront". M. Borsus rappelle aussi la nécessité d'atteindre les objectifs de production d'énergie renouvelable. L'argument n'a pas convaincu l'opposition. Alda Greoli (cdH) a fait observer que la facture aurait pu baisser deux fois, avec les efforts demandés aux GRD et la redevance prosumer mais qu'en l'absence de cette dernière, elle ne baissera qu'une fois, une mauvaise nouvelle pour ceux qui n'ont pas les moyens. "Comment cette mesure participe-t-elle du plan de réduction de la pauvreté? ", a-t-elle demandé. Pour le PTB, Germain Mugemangango a martelé que la solution au débat énergétique n'était pas à chercher dans le privé, mais dans un pôle énergétique public. (Belga)

Vos commentaires