En ce moment
 
 

Pourquoi la taxe kilométrique des poids lourds rapporte moins que prévu?

Depuis un an , les camions sont soumis à la fameuse taxe kilométrique. Et le bilan est mitigé. Les transporteurs ont, pour la plupart, augmenté leurs prix pour compenser cette taxe. En outre, ils ont toujours pas mal de problèmes techniques. Des boîtiers sont défectueux, et les chauffeurs écopent, du coup, d'amendes injustifiées.

Fabrice Ausloss est directeur d'un petite société de transports en région liégoise. L'an dernier, avec des collègues, il a fondé le Collectif des transporteurs, pour protester contre la taxe. Depuis, bon gré mal gré, il a dû s'adapter : "Le problème, c'est que nous devons tous les jours avancer cette taxe kilométrique pour être payés dans 60 jours", car les clients ont deux mois pour payer.


Mais au-delà de cela, d'autres soucis perdurent "avec les nombreux boîtiers qu'on a dû remplacer, les problèmes de facturation ou de localisation. Un an après, nos transporteurs rencontrent encore de nombreuses difficultés et il est difficile pour nous de tourner la page", a indiqué Michael Reul, directeur de l'UPTR, l'union professionnelle des transporteurs routiers.

Notons encore que la taxe kilométrique rapporte moins que prévu à l'Etat. Le gouvernement wallon attendait 242 millions € en 2016. Il a finalement perçu 174.5 millions €, soit 67 millions de moins. A Bruxelles, la Région attendant 23 millions, elle en a perçu 8.5, soit 14.5 millions en moins.

Beaucoup de petits transporteurs ont en fait abandonné leur camion pour des camionnettes, qui elles ne sont pas assujetties à la taxe.

Vos commentaires