En ce moment
 
 

Quelles conséquences pourrait avoir le saut d'index?

Quelles conséquences pourrait avoir le saut d'index?
 
 

Ce matin dans sa chronique économique sur Bel RTL, Bruno Wattenbergh a évoqué avec Thomas Van Hamme l’option du fameux saut d’index envisagée par la coalition suédoise.

On va essayer de comprendre le mécanisme, ses avantages, ses inconvénients et ses conséquences éventuelles.

Qu’est-ce que précisément ce saut d’index envisagé par la coalition suédoise ?

Et bien, pendant une période donnée ou à la veille d’un basculement d’indexation, les salaires et une série d’allocations sociales ne sont pas indexés, ne bénéficient pas d’une revalorisation pour les aligner sur l’évolution du coût de la vie.

Pourquoi faire un saut d’index, qu’est-ce que cela va apporter à la Belgique ?

Le saut d’index va d’abord améliorer simplement, rapidement et efficacement la compétitivité des entreprises privées en ne les obligeant pas à augmenter leurs 400.000 salariés. Même avec une faible inflation, cela représente quand même 1,3 milliard d’€ qui ne viendront pas grever cette compétitivité-coût en 2015. En plus, c’est une mesure qui porterait ses effets sur plusieurs années. Les autres bénéficiaires seront les régions et les communautés qui ne devront pas non plus indexer les salaires de leurs fonctionnaires. L’état fédéral, lui, sera gagnant d’un côté en tant qu’employeur, mais perdant en recettes de sécurité sociale.

Est-ce le seul inconvénient de ce saut d’index ?

Non, le saut d’index va miner la concertation sociale. Selon les syndicats, hors évolution de carrière, ces dix dernières années, 80% de nos augmentations de salaire sont dues à ce type d’indexation, 20% seulement par des augmentations salariales liées à votre mérite ou à la performance de l’entreprise. Ensuite, Europe et OCDE reconnaissent pour l’instant qu’il faut plutôt soutenir la consommation des ménages et donc le pouvoir d’achat, ce qui est justement la fonction de cette indexation des salaires. Le problème en Belgique, c’est qu’une bonne partie de l’indexation actuelle est plus que probablement épargnée et n’alimente donc pas la consommation. Ce qui n’est bien sûr pas le cas des ménages les plus pauvres.

Raison pour laquelle on parle de saut d’index social ?

En effet, la coalition suédoise propose de conserver l’indexation pour les allocations et les pensions les plus basses.

Est-ce que la Belgique a déjà connu ce type de saut d’index ?

Oui, dans les années 90 avec les plans globaux de Jean-Luc Dehaene.

Et quel est votre avis ? Efficace ou pas efficace comme mesure ?

Les entreprises ne vont pas handicaper encore plus leur compétitivité-coût et c’est une excellente chose. Cela ne va pas directement créer de l’emploi ou en tous cas pas tout de suite. Et régions et état fédéral vont applaudir en silence, car cela va leur permettre de faire des économies substantielles. Enfin, une bonne stratégie n’est valable que par rapport à ses alternatives et l’on ne sait pas à quoi on a échappé avec ce saut d’index … qui n’est d’ailleurs pas encore officiellement décidé !



 




 

Vos commentaires