En ce moment
 

Les banques accordent des prêts hypothécaires TROP GROS par rapport à la valeur de la maison

Les banques accordent des prêts hypothécaires TROP GROS par rapport à la valeur de la maison
Consommation

Le secteur financier belge est "solide" mais des défis subsistent, selon la Banque nationale de Belgique (BNB). Dans son rapport annuel, l'institution tance quelque peu les banques belges auxquelles elle reproche des marges trop faibles sur les crédits hypothécaires qu'elles octroient.

Autre reproche: les banques continuent à prêter des montants supérieurs à plus de 80% de la valeur du bien immobilier financé. "Le message aux banques est très clair: vous devez faire attention", met en garde le gouverneur de la BNB. "Nous ne sommes pas contents avec ce qui s'est passé", poursuit Pierre Wunsch, avant d'avertir: "les banques disent qu'il y a beaucoup de concurrence sur le marché belge et qu'elles éprouvent dès lors des difficultés à augmenter leurs marges. Si cela se poursuit, nous ferons quelque chose".

Face à "l'accumulation de vulnérabilités" dans le secteur, la BNB avait décidé mi-2018 d'instaurer une nouvelle mesure macroprudentielle pour l'immobilier résidentiel visant à augmenter les réserves des banques. Cette mesure a permis la formation par les banques d'un coussin d'environ 1,7 milliard d'euros de fonds propres. Le secteur bancaire belge est par ailleurs appelé par la BNB à la vigilance pour ce qui concerne l'endettement du secteur privé, la "fintech" -qui s'avère toutefois en grande partie "complémentaire" au secteur bancaire classique-, la cybersécurité, l'incidence du changement climatique et de la transition énergétique et le blanchiment des capitaux. Ce dernier sujet fait véritablement "peur" aux banquiers depuis l'éclatement de certains scandales, selon la BNB.

Vos commentaires