En ce moment
 

Un Belge sur cinq préfère investir son argent dans une résidence secondaire

Le Belge a une brique dans le ventre. En 2017, une personne sur 5 a investi son argent dans une résidence secondaire plutôt que de le laisser dormir sur un compte d'épargne. Dans 80% des cas, l'habitation est en Belgique. La première motivation n'est donc pas la villégiature mais bien l'investissement.

C'est aux alentours de 45 ans que le Belge investit dans une seconde résidence. Sa première motivation est de la louer et d'en tirer une source de revenus.

Julien Manceaux, économiste, interrogé dans le RTLINFO13H, confirme cette tendance: "C'est pour effectivement en avoir un rendement, parce qu'on la loue et de cette manière on a une nouvelle source de revenus. C'est aussi une manière de placer son épargne dans des briques plutôt que de la placer dans des investissements financiers."

Dans 80 % des cas, il achète en Belgique. La Côte et l'Ardenne rencontrent le plus d'investisseurs. Les villes estudiantines comptent aussi un grand nombre de biens destinés à la location. Viennent ensuite la France, l'Espagne et l'Italie.

L'an dernier, 1 Belge sur 5 a ainsi souscrit un emprunt hypothécaire pour une seconde résidence avec un pic en 2015, comme nous l'explique notre économiste : "Sur les cinq premiers mois de l'année, on est sur une augmentation d'un peu près de 2,5 % sur les prêts hypothécaires qui concernent l'achat d'un bien existant. Donc ce n'est pas une croissance exceptionnelle. L'année dernière, on a même vu une petite diminution. Là, où on a vu vraiment une différence, c'est quand les taux ont fortement diminué aux alentours de 2015."

Le montant moyen des prêts hypothécaires correspond à 155.000 euros. Et même à la mer, le Belge préfère acheter une maison qu'un appartement.


Vos commentaires