En ce moment
 
 

Un milliardaire américain pourrait devenir propriétaire de Voo: qui est Jonathan Milton Nelson?

Un milliardaire américain pourrait devenir propriétaire de Voo: qui est Jonathan Milton Nelson?
(c) Isopix

La société de capital-investissement Providence Equity partners LLC devrait reprendre 51% des parts de l'opérateur télécom Voo. Elle a été fondée il y a trente ans par l'Américain Jonathan M. Nelson. Qui est-il?

Depuis une semaine, les regards se tournent vers Providence Equity Partners LLC, cette société de capital-investissement qui devrait reprendre 51 % des parts de l'opérateur télécom Voo. L'Américain Jonathan Milton Nelson a créé sa société de 240 employés en 1989 dans l’état du Rhode Island. Depuis trente ans, elle fait fructifier son portefeuille de sociétés. Son dernier fond récolté s’élève à 2 milliards de dollars. Providence Equity Partners LLC revend généralement ses entreprises après 5 ans pour en tirer le meilleur parti.

Ce self-made-man américain est né à Providence en 1956. Il n’accorde jamais d’interview et se montre assez discret selon nos confrères de SudPresse qui lui consacre un bref portrait. Il serait l’homme le plus riche du Rhode Island, sa fortune s’élevant à 1,8 milliard de dollars.

Jonathan M. Nelson est fils d’orthodontiste. Il a réalisé ses études à l’université de Brown, toute proche de chez lui. Là-bas, il a suivi des cours d’économie et s'est passionné pour la musique. En 1977, il a trouvé un emploi dans une entreprise de produits chimiques à Boston. Il s’occupait de la gestion des opérations avec la Chine. Il a décidé ensuite de reprendre des études à Harvard en 1983 où il a décroché son MBA (une maîtrise en administration des affaires). Avant de créer Providence, il travaillait déjà pour une société de capital-investissement.

Le milliardaire est surnommé "Le furtif" par le journal New York Times. Il serait l’ami de nombreuses personnalités américaines et serait fort apprécié par celles-ci. "C’est un gars qui aime les vrais défis. Il a déjà plongé sous son bateau parce qu’une hélice était coincée dans les algues", confie un de ses amis au magazine Fortune.

Il fait partie des riches Américains qui se sont engagés dans le "Giving Pledge", une campagne de donation à des causes philanthropiques. Il est également passionné de fitness et a financé, à hauteur de 45 millions de dollars, le centre de remise en forme de l’université de son enfance, Brown.

Vos commentaires