En ce moment
 
 

Voilà 10 ans que Fairebel permet à Christian de produire du lait: sans la coopérative, "je ne m'en serais pas sorti"

Le label Fairebel fête ses 10 ans. Il garantit un revenu juste aux producteurs de lait. Un producteur belge sur 6 travaille d'ailleurs sous ce label et estime que le label a sauvé le métier.

L’un des premiers producteurs de lait à avoir collaboré avec Fairebel, c’est Christian Eloy. Cela fait maintenant 10 ans qu'il produit pour la coopérative. Rien que l’an dernier, 50.000 litres de lait. Pourtant, à l’époque, on en était loin.

"On a commencé tout doucement, je me rappellerai toujours cette première palette de lait Fairbel qu'on a distribuée à Namur, sur le marché, se souvient-il. Là, on ne faisait pas payer, on faisait connaitre le produit et c'était la première palette qu'on a distribuée avec les premiers coopérateurs".


"Ça devenait compliqué"

Mais en 2009, en pleine crise du lait, il a du faire un choix : produire à perte, avec un prix dépassant à peine les 20 cents le litre, ou bien croire en Fairebel et son revenu décent de 45 cents le litre. Aujourd’hui, il l’avoue, cette coopérative l’a sauvé.

"J'aurais peut-être arrêté parce que je ne m'en serais pas sorti, et quand on n'arrive plus à payer ces factures, à un moment donné, il faut mettre la clé sous le paillasson. Ça devenait compliqué : quand vous perdez de l'argent tous les jours, ça ne peut  pas durer des années", raconte Christian.


Objectif : tout le lait des coopérateurs à 45 cents le litre

Aujourd’hui encore, les 45 cents au litre de Fairebel, sont toujours plus élevés que les 35 cents proposés sur le marché. Mais pour la coopérative, il faut encore aller plus loin.

Cette année, elle espère vendre 1 millions de litres en plus pour arriver aux 11 millions de production… soit un litre de lait par Belge. Mais ce n’est pas tout. L’objectif serait surtout, d’augmenter les commandes chez les producteurs.

"Aujourd'hui, ce n'est qu'une partie du lait chez chaque agriculteur qui est rémunéré avec 45 cents. L'objectif de la coopérative, c'est qu'un jour, tout le lait produit par nos membres soit rémunéré à 45 cents", déclare Erwin Schopges, président de Fairbel.

Et puis, Fairebel ne cesse d’élargir sa gamme de produits : une crème glacée 100% bio sortira dans 2 semaines, ainsi qu'un lait frais à l'automne. Et avec la tendance du local et durable, ces produits risquent de connaitre un succès dans les magasins.

Vos commentaires