Vous voulez "offrir" plus de chances de réussite professionnelle à vos enfants ? Voici un conseil qui pourrait "changer leur vie"

Vous voulez

L'expert en économie Bruno Wattenbergh est venu présenter les avantages de l'enseignement néerlandophone dans l'émission "Money Time", jeudi sur Bel RTL. Et pour vos enfants, cela semble être un véritable "cadeau" que vous leur feriez, surtout d'un point de vue professionnel et économique.

De plus en plus de parents francophones mettent leurs élèves dans l’enseignement flamand … Est-ce que l’on peut dire que ces enfants auront un meilleur avenir économique ?

Difficile de répondre à cette question sans généraliser. Mais oui, il y a des raisons objectives pour un parent francophone de choisir une école néerlandophone et oui cela va sans doute offrir plus de chances de réussite professionnelle à cet enfant.

Pourquoi ?

Il y a plusieurs raisons … et je vais logiquement me concentrer sur l’angle économique. D’abord, cet enseignement néerlandophone est objectivement meilleur qualitativement que l’enseignement francophone. C’est ce que révèle chaque année les études scientifiques sur le sujet et cela tenez-vous depuis le milieu des années 70. Bref, votre enfant sera plus que probablement meilleur en lecture et en mathématique que s’il fréquente une école francophone. Et dans un monde qui change de plus en plus vite, ces deux matières sont déterminantes.

Ensuite, on double beaucoup moins dans les écoles néerlandophones que dans des écoles francophones qui pratique plus fréquemment la sélection et la relégation. Économiquement parlant, pour l’enfant c’est une année de vie professionnelle en moins et pour les parents une année de prise en charge en plus. Sans compter les dégâts moraux pour l’enfant. Ou le fait qu’il accédera moins facilement à l’université dans une filière de relégation.

Enfin, il y a moins d’élèves par classe dans les écoles néerlandophones, elles sont en général mieux équipées, l’enfant qui a appris jeune une deuxième langue en parlera plus vite une troisième, voire une quatrième, … bref … il n’y a pas photo. Objectivement, au moins sur le plan économique, l’école néerlandophone est un choix plus que défendable.

Est-ce que le bilinguisme – un des arguments pour mettre son enfant dans une école néerlandophone - est encore aujourd’hui aussi important pour réussir sa vie professionnelle ?

Oui. Il est plus que probable que 90% des enfants scolarisés aujourd’hui en Belgique y resteront pour travailler. Outre une population flamande plus importante, il y a plus d’entreprises en Flandre et elles sont plus grandes qu’en Wallonie. Même dans les zonings wallons autour de Bruxelles l’on retrouve des directeurs flamands et ceux-ci privilégient trois langues actives. Donc il vaut mieux apprendre le néerlandais le plus vite possible.

Est-ce que l’on dispose de chiffres sur la proportion d’élèves francophones dans l’enseignement néerlandophone ?

Aujourd’hui près de 70% des élèves dans cet enseignement néerlandophone n’ont pas de parent francophone … Pas mal quand on sait que dans les années 70, on pensait que l’enseignement en flamand à Bruxelles allait disparaître.

Vos commentaires