En ce moment
 
 

"Ces gestes de folie sont atroces": Eddy Michel, qui a tué ses deux enfants à Liège, s'exprime une dernière fois durant son procès

©Belga

Eddy Michel a obtenu une dernière fois la parole mercredi matin devant la cour d'assises de Liège avant le début de la délibération du jury. Il a reconnu que les faits qu'il avait commis sont inqualifiables et il a ajouté qu'il ne demande pas à être pardonné. L'arrêt motivé sur le verdict de culpabilité est attendu en cours de journée.

Les faits reprochés à Eddy Michel s'étaient déroulés le 30 septembre 2017 à Sainte-Walburge (Liège). Eddy Michel n'avait pas accepté la séparation avec sa compagne et avait tué de plusieurs coups de couteau leurs deux enfants, Timothé (4 ans) et Jules (6 ans).

Après sept jours de débats, l'accusé a obtenu une dernière fois la parole avant l'envoi du jury en délibération sur la culpabilité. "Je n'avais pas trop envie de prendre la parole. Je ne vais pas encore tenter d'expliquer l'inexplicable. Je souhaite déculpabiliser les personnes présentes ici. J'espère que mes paroles ne seront pas encore mal interprétées. Je ne cherche pas d'excuse car il n'y en a pas. Ces gestes de folie sont atroces et inqualifiables", a-t-il indiqué.

"Personne ne mérite cela, ni les enfants, ni Madeleine, ni vous tous. J'aimerai pouvoir remonter le temps mais c'est impossible et je le regrette. Je ne vous demande pas de me pardonner. C'est impardonnable et je ne me pardonnerai jamais. Je pense tout le temps à Madeleine, à sa douleur et à sa colère légitime. Je m'en veux d'avoir fait cela et de vous avoir fait souffrir. Il n'y a qu'un seul responsable, un seul fautif et un seul auteur de ces actes monstrueux. C'est moi et je ne voulais pas cela", a terminé Eddy Michel.

L'entrée du jury en délibération a eu lieu à 9h30. L'arrêt motivé sur le verdict de culpabilité est attendu durant la journée.

Vos commentaires