"Dans l'état actuel du dossier, il n'y a aucun impact sur les pièces nobles de viande bovine pour laquelle la Belgique est réputée" (vidéo)

L'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire a annoncé jeudi soir procéder au rappel de viande hachée Veviba, de l'américain nature exclusivement, ayant été commercialisé à Anderlecht, et ce afin de protéger le consommateur. L'entreprise s'est vu retirer ses agréments pour un atelier de découpe et un surgélateur industriel situés à Bastogne, après qu'une perquisition menée par un juge d'instruction a révélé des infractions, dont certaines représentent un risque sanitaire.

De son côté, la Fédération du commerce de la viande dédramatise la situation. Elle estime qu'il ne faut pas faire d'amalgame entre les différents morceaux de viande. Benoît Cassart, Secrétaire de la Fédération du commerce de bétail et de la viande réagissait dans le RTLINFO13H sur cette affaire: "Ce que je pense c'est qu'il faut aussi dédramatiser la situation, parce qu'en terme de sécurité alimentaire aujourd'hui, par exemple, la consommation de pièces nobles de viande de boeuf ne constitue aucun risque. Ici nous n'avons pas à faire avec de la viande fraîche mais avec de la viande hachée qui a été utilisée dans des plats préparés. En ce qui concerne des pièces nobles de viande bovine pour laquelle la Belgique est réputée, il n'y a aucun impact dans l'état actuel du dossier", a précisé le Secrétaire.

Vos commentaires