En ce moment
 
 

"On risque de perdre les disparus de l'Escaut"

 
 

Une personne travaillant dans le cadre des opérations visant à retrouver les disparus de la collision entre deux bateaux sur l'Escaut mercredi soir nous a informé de la difficulté des recherches.

"Incroyable nous devons naviguer à un autre endroit pour retourner le Crystal Topaz pour des raisons économiques de l'utilisation du quai container. On risque de perdre les deux disparus encore a bord par les mouvements d'eau. Le retournement devrait encore prendre de nombreuses heures. Un officier de la section des portés disparus est présent pour soi disant contrôler la situation et nous obliger à sauter a l'eau si un corps remontait en surface. C'est extrêmement dangereux", a rapporté une personne employée dans le cadre des opérations de recherche.

RAPPEL DES FAITS

Un dragueur de la société Jan De Nul est entré en collision avec le porte-conteneurs Cristal Topaz, mercredi soir vers 21h20, à hauteur de Doel. L'accident a fait chavirer le dragueur, à bord duquel se trouvaient trois hommes d'équipage. Le corps sans vie d'un des membres de l'équipage, un homme de 52 ans, a été retrouvé dans la soirée par les services de secours. Les deux autres, âgés de 49 et 57 ans, sont toujours portés disparus. Le dragueur se trouve actuellement au Deurganckdok où des plongeurs de la société De Nul ont tenté de retrouver les deux disparus, dont les familles bénéficient du soutien du service d'aide aux victimes. Sans succès pour ce jeudi: vers 18h20, les recherches étaient arrêtées, ainsi que les inspections préparatoires au renflouage. Une bigue (grue sur ponton) arrivera dans la nuit de jeudi à vendredi. Ils entameront les manoeuvres pour la rotation de la drague vers 7h, nous a signalé un internaute. Les recherches des deux disparus se poursuivront.


 

Vos commentaires