En ce moment
 
 

A 11 ans, il agresse Anna-Maria pour lui voler son sac à Charleroi: la victime de 82 ans toujours à l'hôpital

A 11 ans, il agresse Anna-Maria pour lui voler son sac à Charleroi: la victime de 82 ans toujours à l'hôpital
Belga
 
 

La Chambre du conseil de Charleroi se penche aujourd’hui sur une affaire de vol avec violences dans laquelle deux suspectes sont actuellement en détention.

L’agression a eu de graves conséquences pour Anna-Maria, une dame de 82 ans qui était parfaitement autonome et qui désormais devra avoir une attention médicale constante. Une attaque d’autant plus choquante qu’elle a été commise par un mineur de 11 ans qui était accompagné de sa mère. Cette dernière est actuellement en détention.

Les faits ont eu lieu dimanche dernier vers 14h00, rue de la Broucheterre à Charleroi. Les cinq suspects étaient tous ensemble, l’un à côté de l’autre. Il s’agit d’un garçon de 11 ans, de ses deux sœurs mineures, de sa mère et d’une amie.

Un témoin parvient à arrêter le jeune garçon 

Lorsqu’ils arrivent face à Anna-Maria, l’enfant se précipite sur elle et lui arrache son sac à main en la projetant au sol. Le groupe prend alors la fuite, aucun d’entre eux n’a été surpris par l’acte de l’enfant. Un témoin de la scène s’est mis a la poursuite du jeune voleur. Il a fini par l’arrêter et récupérer l’objet du vol. 

Pendant ce temps, Anna-Maria est conduite aux urgences du Grand Hôpital de Charleroi dans un état inquiétant. Après examen, il apparaît qu’elle souffre d’une hémorragie cérébrale et d’une fracture du bras. Son état de conscience est également altéré et elle est touchée par d’importantes pertes de mémoire. Elle est actuellement toujours hospitalisée en gériatrie, une prise en charge qui risque de durer dans le temps. Son autonomie de vie est d'ores et déjà compromise.

La mère et son amie resteront-elles en prison ? 

Ce vendredi, l'avocat Mevlut Turk qui défend l'amie de la maman et qui nie avoir incité l'enfant à agresser Anna-Maria, n'a pas souhaité faire de commentaires. Il a simplement précisé qu'il attendait des devoirs complémentaires comme l'analyse des éventuelles caméras de surveillance.

La mère de l’enfant et son amie sont actuellement sous mandat d’arrêt. Une décision sera prise par la Chambre du conseil concernant un maintien ou non des détentions. L'enfant de 11 ans, lui, n'a pas été placé dans un centre.

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce vendredi 22 janvier ?

Un comité de concertation se tient aujourd'hui: à quoi faut-il s'attendre?




 

Vos commentaires