En ce moment
 
 

Abus sexuels: Danneels aurait tenté d'étouffer l'affaire

 
 

La victime de l'ancien évêque de Bruges Roger Vangheluwe a rendu publics les enregistrements pris lors d'une rencontre avec le cardinal Danneels. Il apparaît que l'ancien primat de l'Eglise catholique belge voulait garder le secret sur l'affaire. Ce que nie fermement l'intéressé via son porte-parole.

Dans le cadre de l'affaire des actes d'abus commis par l'ancien évêque de Bruges Roger Vangheluwe, la presse flamande publie ce samedi le contenu d'enregistrements faits par la victime lors de la confrontation en présence du cardinal Godfried Danneels. Lors de cette rencontre, la victime, neveu de l'ancien évêque, avait réclamé la démission de son oncle. En rendant publics les enregistrements qu'elle a pris à cette occasion, elle entend prouver notamment qu'elle n'a jamais demandé d'argent en échange de son silence. Il apparaît que le cardinal souhaitait garder le secret sur l'affaire. "C’est clair que cet enregistrement montre qu’il y a eu des interventions et que le seul objectif était de limiter les dégâts pour l’Eglise et non dans l’intérêt de la victime," explque Christine Mussche, avocate de la victime.

Le Cardinal est "déçu"...

Les enregistrements ne coïncident pas avec la version du Cardinal, qui affirmait fin avril:"Je n'ai jamais entrepris quoi que ce soit pour étouffer l'affaire ou la couvrir du manteau du secret". Celui-ci continue d'ailleurs à clamer son innoncence, via son porte-parole, Toon Osaer: "Il ne savait pas que l’entretien était enregistré, et il est quand même un peu déçu que le texte se trouve actuellement dans les journaux," a-t-il expliqué au micro de Charlotte Simonart pour RTL-TVI.

... et regrette d'avoir assisté à cette réunion

"Danneels a été contacté à un certain moment par Vangheluwe pour lui demander de jouer les médiateurs. Danneels s'est donc rendu à une réunion de famille, qui avait été organisée afin de déterminer si une réconciliation était possible. Danneels, qui était convaincu qu'il s'agissait d'une réunion informelle, a ensuite étudié les pistes possibles pour obtenir un apaisement. Lorsque la victime a réclamé la démission de Vangheluwe, Danneels a répondu que ce n'était pas de son ressort", avait déclaré M. Osaer plus tôt ce samedi. Il ajoute que le cardinal Danneels est profondément touché par toute cette agitation autour de sa personne. "Il se rend compte aujourd'hui qu'il a mal évalué la situation et qu'il aurait mieux fait de ne pas répondre à la demande" d'assister à la réunion.




 

Vos commentaires