En ce moment
 
 

Alain Destexhe accuse le président du MRAX de racisme anti-blanc

 
 

La crise continue au MRAX où un collaborateur a été exclu, car a refusé de retirer des textes de son blog, jugés racistes par le président de l'association. Or, ce même président est aujourd'hui accusé de racisme par le libéral Alain Destexhe.

Le sénateur de Communauté Alain Destexhe (MR) a publiquement accusé le président du MRAX (le  Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie), Radouane Bouhlal, de tenir un discours raciste anti-blanc. Il demande aux pouvoirs subsidiant de stopper le financement de l'association qu'il juge communautariste et peu transparente, et dont le président porte, selon lui, à controverse.

> VIDEO : LE REPORTAGE DU JOURNAL


Alain Destexhe accuse Bouhlal de racisme

Alain Destexhe a exigé, au cours d'une conférence de presse, un "stop au financement public des liaisons dangereuses de Radouane Bouhlal", estimant inacceptable que ce dernier ait fait du MRAX un mouvement "communautariste", qu'il s'entoure lui-même de personnalités faisant "l'apologie du Hamas" et qu'il se laisse à aller à des déclarations stigmatisant les "visages pâles".  

A cet égard, M. Destexhe n'y va pas par quatre chemins. "Je l'accuse de racisme", a-t-il indiqué.

Nordine Saïdi, exclu par le Conseil d'Administration

Le conseil d'administration du Mrax a décidé d'exclure Nordine Saïdi de son bureau suite à son refus de retirer de son blog des textes antisémites, indique Le Soir vendredi. L'Asbl tiendra une assemblée générale extraordinaire le 1er décembre.

Le 23 octobre, le personnel du Mrax avait observé un arrêt de travail. Il dénonçait les méthodes de gestion musclées, le licenciement du directeur, ou encore le non-respect du règlement intérieur. Entre les travailleurs et le président du conseil d'administration Radouane Bouhlal, le conflit est ouvert depuis.

 

Saïdi prié de retirer ses textes

Le 8 octobre, il avait été demandé à Nordine Saïdi de retirer de son blog des textes "glissant vers l'antisémitisme et le négationnisme", selon le conseil d'administration. Après son refus, le CA l'a exclu du bureau du Mrax lundi.

Régulièrement taxé d'islamisme par ses détracteurs, Nordine Saïdi se défend: "Ce blog existe depuis quatre ans. Il contient plus de 3.500 textes. J'ai demandé l'avis d'experts, d'avocats, de militants juifs,... J'ai représenté l'asbl dans un colloque sur le racisme en France. Et tout à coup on m'exclut. Pourquoi maintenant?", s'interroge-t-il.

Le 1er décembre, le Mrax tiendra une assemblée générale extraordinaire. Le conseil d'administration estime que "les intérêts de l'association l'exigent".





 

Vos commentaires