La brigade des stups de Charleroi frappe fort: un lieutenant de la drogue arrêté durant son sommeil (vidéo)

Images exceptionnelles de l'arrestation d'un trafiquant de drogue par la brigade anti-stupéfiants de la police de Charleroi. L'interpellation s'est déroulée à Anvers où l'homme opérait. Au total, 10 personnes ont été appréhendées.

Anvers, 6 heures du matin. L’homme qui vient d’être arrêté est un lieutenant d’envergure dans un trafic de cocaïne et d’héroïne qui abreuve la région de Charleroi. Quelques minutes plus tôt, deux policiers carolos accompagnés par 4 collègues néerlandophones investissent l’appartement d'un homme, localisé notamment par des écoutes policières. Endormi, il n’oppose aucune résistance. Ce réseau a été démantelé une première fois par la brigade stupéfiant de Charleroi, mais il s’est réorganisé à partir de la prison. Les policiers trouvent rapidement le GSM que ce lieutenant utilise pour le trafic. Une véritable mine d’informations. Un élément matériel qui permettra de recouper les conversations et les contacts. "C’est celui qui gère le trafic pour ceux qui sont en prison. Il amène la came sur Bruxelles et Charleroi. Quand bien même on ne trouve ni argent, ni drogue, c’est le téléphone saisi qui va lui faire valoir une inculpation", indique un membre de la section stupéfiant de Charleroi.


De Bruxelles à Charleroi 

Les versements sont des preuves de l’activité criminelle et du transfert de fonds. Le chien policier trouve très rapidement une liasse de billets qui est probablement le fruit du trafic. Le suspect est connu des services de police et a déjà été arrêté plusieurs fois à Charleroi, mais il est monté dans la hiérarchie et son point de chute se trouve désormais à Anvers.

"C’est un réseau qui s’organise avec un fournisseur principal chez qui nous sommes aujourd’hui. Il se charge de toute la logistique, c’est-à-dire d’aller chercher les produits stupéfiants aux Pays-Bas ou de les faire venir ici. Il les répartit sur Bruxelles où les dealers de Charleroi montaient. Une fois que la came était en possession des dealers, ils redescendaient sur Charleroi où ils sont établis dans différentes résidences qui ont été visées par des perquisitions ce matin", ajoute un membre des forces de l'ordre.

Dans les saisies trouvées, on retrouve de la cocaïne et de l’héroïne. Les stocks, eux, n’ont pas été retrouvés, mais dix personnes ont été arrêtées et le réseau démantelé par l’ORA, la section stupéfiant de la zone de police Charleroi.

Benjamin Samyn

Vos commentaires