En ce moment
 
 

Appel Bruxelles - Un adepte de la nudité obtient la suspension du prononcé

(Belga) Un homme de 57 ans, de Hoeilaart, poursuivi pour avoir plusieurs fois été surpris en train de se promener dans le plus simple appareil, a obtenu lundi la suspension du prononcé devant la cour d'appel de Bruxelles. En première instance, il avait été condamné fin 2015 à 12 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel.

Vincent V. avait été surpris au moins 10 fois, entre 2007 et 2014, en train de se déplacer dans l'espace public, complètement nu. Des voisins, aussi bien adultes qu'enfants, le voyaient passer dans la rue à vélo, sans aucun vêtement, ou encore faire des travaux à l'extérieur de sa maison, toujours nu comme un ver, même en plein hiver. Il se serait montré arrogant et provoquant quand les policiers venaient lui faire une remarque. Le prévenu lui-même, fervent adepte du naturisme et membre de plusieurs clubs et associations dans ce domaine, estimait qu'il ne faisait rien de répréhensible. Sans surprise, la justice n'était pas du même avis. "Notre société n'accepte pas le nudisme aux endroits où d'autres personnes peuvent y être confrontées", précisait le jugement. "C'est certainement gênant quand, comme dans ce cas, des mineurs d'âge peuvent être confrontés à cette nudité, qui peut perturber leur développement sexuel." La cour d'appel s'est montrée bien plus clémente lundi. Pour tous les faits commis sur un terrain privé, l'homme a été acquitté. La cour a estimé qu'il était tout à fait autorisé de se promener nu sur un terrain privé, tant qu'il n'y avait pas d'attitudes obscènes ou ambiguës. Pour les faits dans l'espace public, l'homme a été reconnu coupable mais aucune peine de prison n'a été prononcée. (Belga)

Vos commentaires