Appel Liège: un arrêt sera prononcé mardi après-midi contre Victor Hissel

(Belga) La cour d'appel de Liège prononcera mardi après-midi son arrêt dans le dossier reproché à Victor Hissel. L'avocat liégeois avait été acquitté en première instance par le tribunal correctionnel de Liège après avoir été suspecté d'avoir commis deux scènes d'attentats à la pudeur contre une nageuse de la piscine de Herstal en 2015 et 2016. L'affaire avait été réexaminée en appel.

En mars 2016, une femme de 26 ans avait affirmé avoir subi des attouchements à la piscine de Herstal, un lieu où Victor Hissel pratiquait la natation depuis 25 ans. L'avocat avait été dénoncé par la jeune femme et par le père de celle-ci à l'issue d'une scène qui se serait déroulée le 20 mars 2016. Lors d'un croisement dans un des couloirs du bassin, Me Hissel aurait volontairement touché les fesses de la jeune femme avec la paume de sa main. La jeune femme avait identifié son agresseur présumé avec d'autant plus de facilité qu'un quotidien avait auparavant mentionné dans ses pages que M. Hissel, autrefois condamné pour des faits de mœurs, fréquentait ce bassin de natation. Elle s'était alors souvenue d'une première scène au cours de laquelle Victor Hissel lui aurait touché les fesses et les seins de manière violente au printemps 2015. M. Hissel avait contesté avoir commis ces faits. L'avocat âgé de 61 ans dénonçait un acharnement contre sa personne et une cabale montée par la famille de la jeune femme. Victor Hissel avait précisé qu'il avait eu une altercation avec le père de la jeune femme qui l'avait percuté alors qu'il pratiquait de l'apnée avec palme. Victor Hissel l'avait repoussé du pied. Les accusations avaient été formulées après cet incident. Aucun autre incident n'avait été rapporté par d'autres nageurs, alors qu'une surveillance particulière avait été décidée au sein de la piscine. (Belga)

Vos commentaires