En ce moment
 

Après plusieurs années d'enquête, la justice prononce un non-lieu en faveur de Mischaël Modrikamen

S'appuyant sur l'avis du parquet, la chambre du Conseil de Bruxelles a prononcé un non-lieu dans un dossier concernant l'avocat d'affaires Mischaël Modrikamen pour son activité liée à l'entreprise Donaldson dont il était président du conseil d'administration. La société, qui employait 16 personnes, avait été déclarée en faillite en 2008 par le tribunal de commerce de Bruxelles. Un dossier de faillite frauduleuse avait alors été ouvert au parquet de Bruxelles. Un mouvement d'argent de 9 millions d'euros en provenance d'une société uruguayenne, qui auraient transité par les comptes professionnels de Modrikamen, avait attiré l'attention de la justice.

Cette affaire judiciaire avait démarré en 2008. L'avocat était suspecté de faux, usage de faux et complicité de blanchiment. Il avait été inculpé en 2010. Mais, après une longue enquête, le parquet a conclu qu'il n'y a pas d'éléments suffisants pour poursuivre cette figure médiatique qui s'était fait connaître auprès du grand public en 2008, lors de sa défense d'actionnaires de la banque Fortis, avant de fonder un parti politique, le Parti Populaire (PP).

"Je maintiens avec force que je n'ai commis aucun acte délictueux de quelque nature que ce soit dans le dossier Donaldson ou autre et je mettrai toute l'énergie et la volonté nécessaire à l'établissement de la vérité", avait déclaré Mischaël Modrikamen en 2010 lors de son inculpation.

Vos commentaires