Assassinat de Sofie Muylle - Le suspect Alexandru C. aussi arrêté pour viol et torture

(Belga) Dans l'affaire du meurtre de Sofie Muylle, le juge d'instruction a arrêté vendredi matin Alexandru C. pour les charges supplémentaires de suspicion de viol, torture et agression, a indiqué la section brugeoise du parquet de Flandre occidentale. En cas d'acquittement pour meurtre, le Roumain risque donc encore 30 ans de prison.

Le corps de la victime avait été découvert le 22 janvier 2017, vers 12h00, sur la plage de Knokke (Flandre occidentale), sous une terrasse. L'autopsie avait révélé que Sofie Muylle avait été tuée de façon violente durant la nuit. Les circonstances exactes de son décès restent floues, alors qu'elle était de sortie avec son compagnon. Le 26 juin, Alexandru C. avait été interpellé en Roumanie, après l'émission d'un mandat d'arrêt européen à son encontre. Sur les images de vidéosurveillance, on pouvait voir l'homme déambuler durant plusieurs heures autour du corps de la victime, sur lequel son ADN avait été retrouvé. Le suspect continuait toutefois de nier avoir tué Sofie Muylle. En mars, le parquet avait décidé de poursuivre Alexandru C. également pour viol ayant entraîné la mort, agression ayant entraîné la mort et torture ayant entraîné la mort, ainsi que pour viol avec torture. La justice roumaine devait encore remettre le suspect à la Belgique pour ces charges supplémentaires, ce qu'elle a fait récemment. Vendredi matin, le juge d'instruction brugeois a décidé d'arrêter le suspect pour ces nouvelles mises en accusation. En théorie, celles-ci s'avèreront importantes si Alexandru C. devait être acquitté pour meurtre, une charge pour laquelle il encourt la prison à vie. Pour les trois nouvelles qualifications judiciaires, le Roumain risque jusqu'à 30 ans de réclusion. Le viol avec torture s'accompagne quant à lui d'une peine pouvant aller jusqu'à 20 ans d'emprisonnement. La chambre du conseil de Bruges décidera mardi matin si le suspect est maintenu en détention. (Belga)

Vos commentaires