En ce moment
 
 

Assises de Namur - Dix-sept ans de prison requis à l'encontre de Bernard Marchal

 
 

(Belga) L'avocat général Serge Motiaux a requis, vendredi devant la cour d'assises de Namur, une peine de 17 ans de prison à l'encontre de Bernard Marchal, né en 1970, reconnu coupable du meurtre de son frère, Jean-Luc, né en 1963, commis le 30 octobre 2019 à Bois-de-Villers.

"Plusieurs tribunaux vous l'ont dit. Vous avez l'alcool méchant, vous êtes violent. Vous avez déjà été puni et du sursis vous a déjà été accordé. L'objectif de ces peines qui était de créer l'amendement a échoué. Cette nouvelle peine qui sera prononcée devra créer l'amendement de Bernard Marchal et j'espère qu'au terme de celle-ci, il y aura une réinsertion dans la société. Pour cela, il faudra évacuer certaines personnes toxiques de votre environnement", a ajouté l'avocat général. Ce dernier a invité les jurés à tenir compte des antécédents et de la personnalité de l'accusé. "C'est un travailleur acharné, un courageux. Un gars jovial, entier, serviable et honnête qui ne doit rien à personne. On retiendra aussi sa violence, quelqu'un qui a l'alcool méchant." L'avocat général a par ailleurs demandé aux jurés de ne pas tenir compte de l'éventualité d'une libération conditionnelle. "Dans le cas qui nous occupe, c'est au tiers de la peine qu'il y aura la faculté d'examiner une libération conditionnelle. Néanmoins, vous devez prononcer la peine qui vous semble la plus juste. Vous ne pouvez pas vous dire : "il pourrait sortir plus tôt de prison, il faut donc prononcer une peine plus lourde'." (Belga)


 

Vos commentaires