En ce moment
 
 

Mehdi Nemmouche condamné à la réclusion à perpétuité, Nacer Bendrer écope de 15 ans

Le jury a rendu son verdict: Mehdi Nemmouche est condamné à la réclusion à perpétuité pour avoir ôté la vie de quatre personnes dans l'attaque terroriste du musée juif de Belgique, survenue en 2014. Son coaccusé, Nacer Bendrer, considéré comme coauteur de la tuerie pour avoir fourni les armes, écope d'une peine de 15 années de prison.

Après des heures de délibération, la sentence est tombée. Le jury de la cour d'assises de Bruxelles condamne Mehdi Nemmouche, auteur de la tuerie au musée juif de Bruxelles, à la réclusion à perpétuité. La cour a également prononcé à son encontre une mise à disposition du tribunal de l'application des peines (TAP) de 15 ans. Cette lourde peine faisait peu de doutes, au vu des charges qui pesaient contre lui (il a été reconnu coupable de quatre assassinats terroristes, ndlr).

Le coaccusé de cette affaire, Nacer Bendrer, reconnu comme co-auteur de la tuerie pour lui avoir fourni les armes, écope d'une peine de 15 années de prison avec une mise à disposition du tribunal de l'application des peines (TAP) pour une période de 5 ans..

Plus tôt, le parquet avait demandé une peine de "30 ans minimum" de prison en ce qui le concerne, une peine qu'il avait jugée inacceptable: "Je ne peux pas accepter une peine comme proposée (lundi) matin", avait-il d'emblée déclaré, profitant de l'occasion qu'il lui était donnée lundi matin de s'exprimer pour la dernière fois. "J'aime la vie, je suis un être humain comme tout le monde", avait-il poursuivi. "J'aimerais pouvoir faire ma vie et construire une famille. Mon destin est entre vos mains. J'ai honte d'être là. J'ai honte car j'ai sali le nom de ma mère et de mon père", avait-il encore lancé. "J'ai vraiment honte d'avoir croisé ce mec. Ce n'est même pas un mec, c'est un monstre. C'est un 'fils de pute né", avait-il aussi adressé à Mehdi Nemmouche, qui lui avait répondu par un sourire.

Avant que le jury n'entre en délibération pour les peines, Mehdi Nemmouche, lui, avait simplement dit que "la vie continue", laissant l'audience perplexe.

Vos commentaires