En ce moment
 
 

Attentats à Bruxelles: Olivier, Léopold, Adelma, des noms de victimes commencent à sortir même s'ils n'ont pas été "formellement" identifiés

  • Attentats de Bruxelles: des familles sont toujours sans nouvelle de leurs proches

  • Attentats de Bruxelles: les noms des victimes sont progressivement connus

 
 
 

Aucune victime décédée lors des attentats de mardi à Bruxelles n'a été identifiée avec certitude, avait annoncé mercredi soir Ine Van Wymersch, porte-parole du parquet de Bruxelles sur VTM. Quatre victimes sont pourtant connues, Léopold, un jeune étudiant en droit , a succombé à ses blessures. Olivier, un agent de la fédération Wallonie-Bruxelles est décédé dans l'explosion du métro. Une mère de famille belgo-péruvienne a été tuée à l'aéroport. Enfin, Fabienne a succombé à ses blessures 36 heures après les attentats. Leurs corps doivent cependant encore être formellement identifiés.

"L'équipe d'identification fait tout ce qui est en son pouvoir pour travailler aussi vite que possible. Mais quand vous devez annoncer à quelqu'un qu'un être cher est mort, vous devez en être absolument certain", a expliqué Mme Van Wymersch. "Cela n'est possible que sur base de preuves scientifiques", a-t-elle rappelé, tout comme l'avait détaillé hier la commissaire Catherine De Bol en conférence de presse"La priorité va maintenant vers les survivants et les soins aux blessés. Une enquête est encore en cours sur les lieux des explosions", a déclaré Mme Van Wymersch.

Quatre victimes sont pourtant connues, mais leurs corps doivent encore être formellement identifiés. De nombreuses personnes sont dès lors obligées de vivre dans l'incertitude plus d'un jour et demi après les tueries. "Nous ne pouvons pas encore donner de réponses, mais nous accompagnons du mieux que nous pouvons", a conclu la porte-parole du parquet.


Olivier, un habitué du métro bruxellois

Parmi les victimes des attentats de Bruxelles, qui ont fait au moins 31 morts et 270 blessés, et où figurent plus de 40 nationalités différentes, se trouve Olivier Delespesse. Il passait par la station Maelbeek tous les matins. Il n'est jamais arrivé au travail et ses proches étaient très inquiets. Malheureusement, il a été identifié parmi les personnes décédées dans le métro.

Léopold, un étudiant en droit

Le décès du jeune Léopold Hecht a été confirmé par son établissement scolaire, l'Université Saint-Louis-Bruxelles. L'étudiant belge avait été grièvement blessé dans l'explosion de la station de métro Maelbeek. L'Université Saint-Louis-Bruxelles a annoncé sur Facebook qu'il avait succombé à ses blessures.



Adelma, une maman belgo-péruvienne 

Une citoyenne péruvienne fait également partie des victimes identifiées. "Le gouvernement du Pérou a le regret d'annoncer le décès de notre compatriote Adelma Marina Tapia Ruiz, victime de l'attentat survenu à l'aéroport international de Bruxelles", peut-on lire dans un communiqué du ministère péruvien des Affaires étrangères. 

Cette mère de famille, qui vivait à Bruxelles depuis six ans, se trouvait dans une des salles de l'aéroport de Zaventem où ont eu lieu les explosions. "Elle était accompagnée de son époux et de ses deux filles, dont l'une a été blessée par les débris", a déclaré à la presse à Lima le frère de la victime, Fernando Tapia.


 

Fabienne a succombé à ses blessures

Fabienne Vansteenkiste a succombé à ses blessures, 36 heures après les attentats. 

Une citoyenne marocaine, dont le nom n'a pas été dévoilé, aurait aussi été tuée. Elle se trouvait dans le métro, selon l'agence marocaine MAP, qui fait état aussi de trois Marocains portés disparus et de six autres blessés.

En Italie, le ministre des Affaires étrangères a déclaré "très probable" qu'une Italienne ait été tuée dans l'explosion dans le métro.


De nombreuses personnes portées disparues

Les noms de plusieurs personnes portées disparues commencent également à être connus: Aline Bastin, 29 ans, qui était dans la rame de métro qui a explosé; Yves Ciyombo Cibuabua, papa de deux petites filles de 3 et 5 ans; Johanna Atlegrim, 31 ans; Janina Pansewicz, 61 ans, originaire de Pologne; Jennifer Scintu Waetzmann, jeune Américaine qui devait en principe être à Zaventem; Patricia Rizzo, qui était probablement dans le métro; Stéphanie et Justin Shults, couple de touristes américains; Nic Coopman, arrivé à l'aéroport vers 7h30 mardi; Sacha et Alexander Pinczowski, une soeur et son frère originaires de New York; David Dixon, citoyen britannique; Raghavendran Ganesa, habitué du métro bruxellois; André Adam, dont l'épouse a été blessée à Zaventem; Sabrina Fazal, 24 ans, étudiante en soins infirmiers; Berit Viktorsson, qui devait s'envoler vers la Suède; Loubna Lafquiri, professeur de gymnastique; Catherine De Lylle, grande voyageuse française; et Frank Deng, 24 ans, qui attendait son vol pour la Slovénie. Ces 21 noms sont connus, sur un total de 31 victimes.


Plusieurs Américains blessés

Au total, une dizaine de citoyens américains figurent parmi les blessés, selon le département d'Etat, qui a précisé qu'un certain nombre d'autres manquaient à l'appel. Parmi les blessés, figurent trois missionnaires mormons, selon l'église mormone. Selon les médias américains, l'un d'eux, Mason Wells, 19 ans, était déjà présent lors des attentats de Boston en 2013, qui ont fait trois morts et de nombreux blessés. Et la chaîne de télévision NBC News, citant la famille Wells, a affirmé qu'il se trouvait également à Paris en novembre lors de la série d'attentats qui a fait 130 morts.

Parallèlement, l'US Air Force a affirmé qu'un de ses membres participant au Commandement des forces inter-armées de Brussum, aux Pays-Bas, avait été blessé. "Des membres de sa famille étaient également présents et ont subi plusieurs blessures", a précisé l'armée de l'Air dans un communiqué sans révéler l'identité de son officier. "Nous sommes attristés par les attaques de ce jour et présentons nos sincères condoléances aux familles de tous ceux qui ont été touchés", a commenté la secrétaire de l'armée de l'Air, Deborah Lee James.


Des Français, Portugais, Espagnols, Britanniques, Roumains et Hongrois aussi blessés 

Dix Français ont également été blessés à Bruxelles, dont quatre grièvement, a annoncé le Premier ministre Manuel Valls. Selon Lisbonne, au moins 21 des blessés ont la nationalité portugaise, et selon Madrid, 9 seraient de nationalité espagnole.

Quatre Roumains figurent aussi parmi les blessés, selon le ministre des Affaires étrangères roumain. Parmi eux, les médias ont identifié Cristina Calintaru, 48 ans, responsable au sein de l'Autorité navale roumaine, blessée aux jambes lors de l'explosion de l'aéroport, et Claudiu Rusu, un étudiant vivant à Bruxelles depuis six ans, lui aussi blessé à l'aéroport. Deux Hongrois ont aussi blessés, selon les autorités hongroises. L'un d'eux, employé du gouvernement hongrois à Bruxelles, a été blessé dans l'explosion du métro. L'autre, salarié d'une entreprise locale, souffre de plusieurs fractures après les explosions de l'aéroport.

Londres a de son côté fait état de quatre blessés Britanniques tandis qu'un cinquième, David Dixon, était porté disparu.

Par ailleurs, selon des sources européennes, plusieurs employés de la Commission européenne ont été également blessés.

L'ex-international de basket belge, Sébastien Bellin, a aussi été touché à l'aéroport de Bruxelles et hospitalisé. Plusieurs médias ont publié sa photo allongé, la jambe dans une flaque de sang.


Les victimes des attentats sont soignées sur 50 sites hospitaliers

La cellule stratégique de la ministre de la Santé publique, Maggie De Block a publié un communiqué sur la prise en charge actuelle des victimes des attentats du 22 mars à Bruxelles.

Sur les 121 victimes qui sont encore hospitalisées, 119 personnes reçoivent des soins dans des hôpitaux en Belgique et deux personnes sont soignées en France. Les 63 victimes qui se trouvent aux soins intensifs ont souvent de graves brûlures et ont été blessées par la pénétration de fragments métalliques.

Le 22 mars, 316 victimes au total ont été admises dans 25 hôpitaux universitaires et régionaux belges et dans des centres pour brûlés.

Après l’administration des premiers soins, les victimes ont été réparties dans des hôpitaux régionaux et centres de brûlés supplémentaires. Presqu’un site hospitalier belge sur cinq (48 sur 217) a accueilli des victimes des attentats.
Deux patients brûlés français ont été transportés dans un centre de brûlés français.

Parmi les quatre patients qui se trouvaient encore dans le coma et dont l’identité n’était pas connue, deux d’entre eux ont été identifiés dans l'intervalle. L'identification est entre les mains de la « Disaster Victim Identificationteam » de la police fédérale.

Les services de secours ont enregistré mardi 2.449 personnes, dont 316 blessés, qui ont été impliqués dans les attaques. Il s’agit de personnes qui ont séjourné ou qui se trouvent toujours dans un hôpital ou un centre d’accueil. Les centres d’accueil pour les passagers étrangers qui attendaient une possibilité pour rentrer chez eux, sont maintenant presque tous vides, grâce aux efforts déployés par les différentes compagnies aériennes.


 




 

Vos commentaires