En ce moment
 

Attentats de Paris: Yassine Atar transféré en France, qui est-il ?

Attentats de Paris: Yassine Atar transféré en France, qui est-il ?

C’est une information exclusive RTLinfo. Yassine Atar soupçonné d’être l’un des dirigeants des attentats de Paris, va être extradé vers la France.

Yassine Atar, soupçonné d’être l’un des dirigeants des attentats de Paris, devrait être présenté aujourd’hui au juge français anti-terroriste Tessier qui devrait le mettre en examen (inculpé) de complicité de 132 assassinats terroristes et de direction de la cellule terroriste de paris.

Yassine Atar est le frère d’Oussama Atar, lequel selon certaines sources (contredites par d’autres) est soupçonné d’être le commanditaire des attentats de Paris. Il est par ailleurs le cousin des frères El Bakraoui, kamikazes des attentats de Bruxelles.

Selon le mandat d’arrêt européen, émis par la justice française à charge de Yassine Atar - mandat d’arrêt que RTLinfo a pu consulter - il est reproché à Yassine Atar de s’être trouvé sur la même borne téléphonique que les frères El Bakraoui lorsqu’ils étaient en communication avec Abaaoud quelques heures après les attentats de Paris.


Le cas "Yassine Atar" est complexe

Il a été dans un premier temps accusé d’avoir voulu se faire exploser à la nitroglycérine lors de la "marche contre la peur" qui devait se tenir à la Bourse dans le centre de Bruxelles quelques jours après les attentats, accusation qui s’est finalement soldée par une libération, des analyses scientifiques ayant démontré que, contrairement à ce qu’avait initialement prétendu les enquêteurs, Yassine Atar n’était porteur d’aucune trace de nitroglycérine.

Il a été ensuite accusé d’être le commanditaire d’un attentat à la Kalashnikov dans la fan-zone lors de l’Euro de football en 2016, attentat qui devait prétendument être commis par d’autres cousins a lui: les Benattal.
Cette accusation s’est finalement soldée, là aussi, par la libération de Yassine Atar et des Benattal, maître Sebastien Courtoy ayant convaincu la Cour d’appel de Bruxelles que ces accusations reposaient sur des écoutes "mal interprétées".

Enfin, Yassine Atar a également été accusé d’avoir envoyé trois Espagnols à l’aéroport de Zaventem le jour des attentats de Bruxelles le 22 mars.

Me Courtoy précise: "Ces trois Espagnols étaient effectivement bien présents dans l’enceinte de l’aéroport le jour des attentats. Mais les images des caméras - que les enquêteurs refusaient obstinément de verser au dossier - ont démontré qu’ils n’ont jamais eu le montre contact avec les terroristes de Zaventem. Ils n’étaient porteur d’aucun explosif et attendaient simplement assis que décolle leur avion vers Barcelone. Ces accusations ont toutes été abandonnées et c’est précisément à ce moment-là que les enquêteurs sont venus avec une nouvelle accusation: une implication dans les attentats de Paris. Tout ceci ne repose sur rien et à pour unique but de pousser son frère Oussama Atar à se livrer aux autorités."

Concernant les soupçons français, on reproche à Yassine Atar d’avoir borné sur la même antenne téléphonique que les frères El Bakraoui au moment où ils sont en communication avec Abdelhamid Abaaoud, coordinateur des attaques, lequel se trouve à ce moment là dans les environs de Paris et cherche une planque où se cacher juste après les attentats en France.

Pour Me. Courtoy, "cela ne signifie rien, dans la mesure où cette antenne couvre une zone de plusieurs kilomètres. Et strictement rien ne prouve dès lors que Yassine Atar se serait trouvé à proximité des frères El Bakraoui."

Yassine Atar devrait être entendu cet après-midi par le juge d’instruction français dans le cadre des attentats de Paris.

Benjamin Samyn

Vos commentaires