Auderghem: peu de temps après 2 premières agressions, il tente de tuer son rival de 11 coups de couteau

Auderghem: peu de temps après 2 premières agressions, il tente de tuer son rival de 11 coups de couteau

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé, lundi matin, une peine de 8 ans de prison à l'encontre d'un jeune homme de 26 ans pour tentative de meurtre commise en 2018. Ce dernier a également été reconnu coupable de l'agression d'un chauffeur de bus de la Stib et d'autres faits de coups et blessures.

Le tribunal a estimé que toutes les préventions étaient établies à l'encontre du prévenu. Ce dernier a été condamné à 8 ans de prison pour coups et blessures, entrave méchante à la circulation, menaces, rébellion et outrage.

Le tribunal a tenu compte du "mépris absolu du prévenu pour l'intégrité physique d'autrui" et du fait qu'il a minimisé ses actes. "Tout porte à croire qu'il ne prend pas conscience de la gravité de ses actes. L'absence d'amendement dans son chef inquiète en termes de récidive", a énoncé le tribunal. Ce dernier a néanmoins pris en considération le jeune âge du prévenu, le fait qu'il est père d'un enfant de 3 ans, mais aussi le fait qu'il est en état de récidive légale.

La procureure, elle, avait requis une peine de 11 ans de prison tenant compte de ces antécédents judiciaires mais aussi des rapports des psychiatres qui avaient décrit le prévenu comme un "psychopathe délinquant".

L'avocat de la défense, Me Yannick De Vlaeminck, lui, n'avait pas contesté l'intention homicide. Il avait néanmoins plaidé une peine plus clémente, qui laisserait son client bénéficier d'un sursis probatoire total ou partiel.

Le 23 mai dernier vers 05h00 du matin, le prévenu s'était battu avec un autre homme lors d'une fête d'anniversaire à Auderghem. À l'extérieur, il avait poignardé son rival à 11 reprises avec un couteau présentant une lame de 18 centimètres, dont plusieurs fois au niveau du cou et du visage.

Quelques jours avant ces faits, le prévenu avait également agressé les tenanciers d'un "night-shop".

Enfin, le prévenu avait agressé, le 22 avril 2017 vers 00h30, un chauffeur de bus de la ligne 34 de la Stib, à l'arrêt "stratégie" sur la chaussée de Wavre à Auderghem. Pour ces derniers faits, un autre homme a également été condamné. Il écope, lui, d'une peine de probation autonome de 18 mois.

Les deux amis ont été reconnus coupables d'entrave méchante à la circulation après avoir obligé le véhicule à freiner brutalement. Ils sont également coupables d'avoir insulté le chauffeur, frappé sur les vitres du véhicule et cassé les essuie-glaces.

Le principal prévenu seul a aussi été reconnu coupable de s'être rebellé lors de son interpellation par la police.

Vos commentaires