En ce moment
 
 

Blaton: un père et son fils condamnés à dix ans de prison pour une tentative de meurtre

Un homme tire avec un calibre 9 après une course-poursuite entre une BMW et une camionnette à Blaton: la sentence est tombée
© Belga
 
 

Le tribunal correctionnel du Hainaut, division de Tournai, a prononcé jeudi une peine de dix ans de prison contre un père et son fils, coupables d'une tentative de meurtre consécutive à une querelle entre automobilistes. Les faits ont eu lieu le 15 octobre 2020 à Blaton (Bernissart).

Rappel des faits

Le 15 octobre 2020 en soirée, une course-poursuite s'est déroulée entre les villages de Basècles (Beloeil) et Blaton (Bernissart), entre une camionnette et une BMW immatriculée au Luxembourg. La course folle a démarré après des manœuvres dangereuses effectuées par le conducteur de la voiture louée au Grand-Duché.

Sur le contournement de Blaton, une bagarre a éclaté. Le conducteur de la camionnette a fait appel à son frère, qui est arrivé avec une barre de fer tandis que le conducteur de la BMW a appelé son père dès 20h44. Le premier coup de feu a éclaté à 20h54. Pour le tribunal, il n'existe aucun doute: le fils a appelé son père afin de lui ramener une arme à feu, un calibre 9. 

Le père prétendait qu'il n'avait pas bougé de chez lui. Toutefois, son téléphone a activé deux bornes téléphoniques différentes lors de sa conversation avec son fils. La seconde était située à 800 mètres du lieu où les coups de feu ont été tirés. En plus, des douilles retrouvées chez lui sont compatibles avec les résidus de poudre qui ont été retrouvés sur le pommeau de changement de vitesse de la BMW conduite par son fils. Ce dernier a donc été en contact avec l'arme, bien qu'il le conteste.

Enfin, les témoignages des victimes concordent avec les dépositions d'un témoin neutre. Le fils a crié "viens papa", quand son père est arrivé sur la scène de crime. Les deux hommes étaient en état de récidive après avoir été condamnés dans le cadre d'un trafic de drogues, en janvier 2020. Le fils était en détention préventive alors que le père a été arrêté sur les bancs.


 




 

Vos commentaires