Bonne nouvelle pour cette grand-mère belge: ses deux petites-filles en Syrie devraient bientôt rentrer chez nous

Nous l’évoquions hier: deux enfants de combattants belges en Syrie devraient arriver en Belgique à la fin janvier. Le gouvernement a chargé les services diplomatiques belges en Turquie de délivrer les documents de voyage nécessaires à deux fillettes de 2 et 4 ans. Pour le plus grand bonheur de leur grand-mère, qui espère les accueillir chez elle.

Rachma Ayad est une grand-mère heureuse. Elle devrait bientôt retrouver ses deux petits-enfants. Cela fait un an qu'elle tente de les faire revenir en Belgique.

Mais le dossier est complexe: la mère des enfants a fui la Syrie pour la Turquie en 2017. Elle y purge une peine de 10 ans de prison. Le père des enfants, un combattant de l'Etat islamique, est décédé.

Désormais, les services diplomatiques belges devraient fournir les documents de voyage nécessaires, à la demande du gouvernement. "Je dois avoir une bonne étoile. C’est tout simplement indescriptible. Après une si longue bataille, je peux enfin les ramener à la maison en toute sécurité. Enfin un avenir pour mes petits-enfants", confie Rachma Ayad.


Un jugement contraint l'Etat de délivrer des papiers

La fin heureuse pour cette grand-mère est arrivée le mois dernier. Un tribunal bruxellois a ordonné à l'Etat belge de délivrer des papiers d'identité pour ses deux petites-filles. Un jugement accompagné d'astreintes: 5.000 euros par jour et par enfants si elles ne sont Belgique le 28 janvier.


Pas encore sûr que les fillettes puissent vivre chez leurs grands-parents

Il reste néanmoins une inconnue: les deux filles ne sont pas encore sûres et certaines de vivre chez leurs grands-parents. "Ce n’est pas sûr à 100%. Il y aura d’abord une enquête pour analyser l’environnement des grands-parents. Si ce milieu est adéquat pour recevoir les enfants. D’après les pièces du dossier que les grands-parents ont fournies, cela ne devrait pas poser de problèmes. Naturellement, les experts des services d’aide à la jeunesse auront leur avis sur la question", s'exprime Mohamed Ozdemir, avocat de la grand-mère.

Actuellement, la Belgique négocie toujours le retour de six autres enfants avec les autorités kurdes. Quelque 115 enfants de combattants belges seraient aujourd'hui en Syrie et en Irak.

Vos commentaires