En ce moment
 
 

Bruges: "Les détenus traités comme des animaux"

Bruges:

(Belga) Le Conseil central de surveillance pénitentiaire estime que la situation dans le département de haute sécurité de la prison de Bruges est "inacceptable". Voici une semaine, trois gardiens ont été hospitalisés après avoir été attaqués par un détenu. Depuis lors, le personnel de ce département fonctionne en service minimum. Le Conseil central estime que le régime normal devrait être appliqué immédiatement, rapportent vendredi les journaux De Standaard et Het Nieuwsblad.

Une délégation du Conseil central de surveillance pénitentiaire a effectué une visite de contrôle mercredi dans le département de haute sécurité. Cette visite a été choquante, selon le président Marc Nève. "Les détenus sont enfermés 24h/24 dans leur cellule depuis l'incident. Il n'y a plus de contact entre le personnel et les détenus qui sont laissés à leur sort et se sentent en insécurité", explique-t-il. Le Conseil central dénonce aussi le fait que huit détenus qui n'ont rien à voir avec l'incident ne peuvent pas quitter leur cellule depuis six jours, ne peuvent pas prendre l'air, prendre une douche ou recevoir de la visite. "Naturellement, nous comprenons ce qui s'est passé pour les gardiens. Mais ce qui arrive maintenant est inacceptable. Je pense que des animaux sont mieux traités", dit M. Nève. (Belga)

Vos commentaires