En ce moment
 
 

Chaque victime de leur trafic d'être humain devait leur rapporter plus de 2.000€: un policier infiltré les a coincés

Chaque victime de leur trafic d'être humain devait leur rapporter plus de 2.000€: un policier infiltré les a coincés
 
 

Le tribunal correctionnel de Bruges a condamné mercredi deux Albanais de 25 ans à 18 mois de prison et à une amende de 40.000 euros pour trafic d'êtres humains. A l'entrée de l'E40 à Oostkamp, ils avaient caché six migrants albanais dans un camion réfrigéré conduit par un agent sous couverture. Les chefs de la bande ont été condamnés à sept ans de prison en Angleterre.

Le 2 août dernier, Sabiel P., de Liège, et Armend I., d'Anderlecht, ont été interpellés après avoir caché six migrants dans un camion. Celui-ci était conduit par un agent britannique infiltré au sein du réseau.


Leur trafic démantelé dès le premier essai

Au départ, Scott D. et Anthony C., deux Britanniques âgés respectivement de 31 et 28 ans et originaires de Salford, près de Manchester, avaient entrepris de faire entrer des migrants au Royaume-Uni. Avec l'aide de Jetlind G., un Albanais de 31 ans résidant à Londres, ils ont mis en place un trafic à partir d'Oostkamp (Flandre occidentale). L'objectif était de faire passer 20 Albanais par mois, chaque victime leur rapportant 2.000 livres. Leur plan est finalement tombé à l'eau dès le premier essai.

Après avoir refusé de s'exprimer en première instance, les suspects ont avoué devant la justice mancunienne fin octobre. Les deux Britanniques ont écopé de sept ans de prison, et Jetlind G. de cinq ans et deux mois. Sabiel P. et son complice Armend I., qui se sont connus dans une prison française, ont nié tout rapport avec le trafic. Le juge les a néanmoins déclarés coupables. Sabiel P. a obtenu le sursis pour un tiers de la peine et la moitié de l'amende. Les deux ont été déchus de leurs droits civiques pour cinq ans. La sixième victime s'est révélée être un membre du réseau.




 

Vos commentaires