En ce moment
 

Condamné à 28 ans de prison, la justice refuse de revoir le jugement de Zouhair Chakiri

Condamné à 28 ans de prison, la justice refuse de revoir le jugement de Zouhair Chakiri

La cour de cassation a rejeté, mercredi, le pourvoi introduit par Zouhair Chakiri contre l'arrêt de la cour d'assises de Bruxelles le condamnant à 28 ans de réclusion pour vol avec circonstance aggravante de meurtre sur Jephté Vanderhoeven.


Une soirée arrosée finit en meurtre

Le 3 février 2014 vers 12h30, la police de la zone Uccle/Watermael-Boitsfort/Auderghem était intervenue au domicile de Jephté Vanderhoeven, avenue de Messidor à Uccle. Sa femme de ménage venait de le découvrir inanimé dans son lit, dont les draps étaient maculés de sang. Ses bras étaient liés dans le dos et sa bouche était bâillonnée.

Zouhair Chakiri avait avoué avoir porté au moins deux à trois coups de couteau à Jephté Vanderhoeven et d'avoir ainsi causé sa mort. Il avait expliqué que la nuit du 1er au 2 février 2014, ce dernier l'avait invité dans son appartement, alors qu'il se rendait chez une amie habitant le même immeuble. Ils avaient consommé beaucoup d'alcool et de la cocaïne avant qu'une dispute n'éclate entre eux, selon son récit.


Un meurtre pour assurer son impunité ou sa fuite

La cour d'assises de Bruxelles n'avait retenu qu'une seule circonstance atténuante à l'égard de Zouhair Chakiri et l'avait condamné à une peine de 28 ans de réclusion criminelle. Elle l'avait reconnu coupable de vol avec la circonstance aggravante qu'un meurtre avait été commis pour assurer son impunité ou sa fuite.


Vos commentaires