En ce moment
 
 

Namur: la police en renfort à la prison où la moitié des détenus et du personnel sont positifs au Covid-19

 
CORONAVIRUS
 

Des policiers ont été déployés lundi pour faire face aux nombreux cas de Covid-19 à la prison de Namur, indique la direction générale des établissements pénitentiaires. Près de la moitié des détenus de la prison de Namur ont été testés positifs au Covid-19, soit 61 prisonniers sur 132, avait fait savoir samedi l'administration.

En outre, la moitié du personnel a également été contaminée, soit 57 personnes. La police a donc été appelée pour renforcer les effectifs, de manière à garantir l'encadrement des détenus et à sécuriser les lieux. Attendus aujourd'hui, les services de la protection civile n'interviendront finalement pas.

Les détenus, en quarantaine dans leur cellule, peuvent depuis aujourd'hui de nouveau accéder aux douches et au préau. Pour l'heure, les visites sont toujours suspendues. Les prisonniers reçoivent bien des repas chauds et un crédit d'appel téléphonique de dix euros leur a été attribué afin qu'ils puissent contacter leur famille. Pour Denis Balthazar, délégué syndical SLFP, "à partir du moment où vous avez une épidémie dans un milieu clos comme celui-ci où on a autant de détenus touchés et autant d'agents touchés, que ce soit d'un côté ou de l'autre ce sont des êtres humains on doit faire le maximum pour sécuriser leur santé."

A la prison de Dinant, la situation apparaît sous contrôle, précise encore l'administration pénitentiaire. En raison de quelques cas positifs, le personnel et les détenus ont été testés préventivement, mais aucun nouveau cas n'a été détecté. La prison a donc pu retrouver son fonctionnement habituel.

 




 

Vos commentaires