En ce moment
 
 

Cyberattaque contre un hôpital à Tournai: "Nous sommes écœurés" confie le directeur général

 
 

Dans ce centre hospitalier à Tournai, ce n'est pas la vaccination qui préoccupe mais... une cyberattaque !

Le Chwapi, centre hospitalier de Wallonie Picarde à Tournai a été victime d'une intrusion dans son système informatique, hier soir à 20h46. Près de 300 serveurs ont été touchés et 80 sont toujours hors d'usage. C'était une attaque volontaire, mais le motif n'est pour l'heure pas connu et l'hôpital n'a reçu aucune demande de rançon. 

"Vers 5 h ce matin, voyant que certains logiciels indispensables à une bonne pratique chirurgicale ne pouvaient être restaurés, nous avons pris la décision de ne pas réaliser les interventions chirurgicales prévues aujourd'hui. Et ce, pour garantir la sécurité de prise en charge de nos patients", témoigne Didier Delval, directeur général du Chwapi, qui a dû chambouler le planning des opérations. "Une centaine d'opérations ont été annulées aujourd'hui. On espère pouvoir opérer demain mais sans grandes certitudes."

Les équipes ont travaillé d'arrache pied toute la nuit et sont toujours mobilisées pour tenter de résoudre le problème au plus vite. La Computer Crime Unit de la police fédérale est même venue prêter main forte. 

Pour le moment, la panne empêche l'accès aux données personnelles numériques des patients ce qui implique le retour des dossiers papiers. Mais le directeur se veut rassurant et assure qu'aucune donnée personnelle n'aurait été volée.

"Cette intrusion nous écœure. Nous sommes écœurés qu'on puisse attaquer un hôpital, surtout dans la situation de crise que nous vivons depuis bientôt 1 an", regrette le directeur du centre. Un retour à la normale est attendue avec impatience. Mais cela pourrait prendre jusqu'à 48h au niveau médical, et entre 1 à 2 semaines au niveau informatique. En attendant, ce sera le retour des dossiers papiers.

CORONAVIRUS EN BELGIQUE: où en est l'épidémie ce lundi 18 janvier ? 




 

Vos commentaires