Des dizaines de hooligans se rendent à Hal pour s'en prendre à d'autres supporters: des ambulanciers ont été visés

Des hooligans du Standard de Liège s'en sont pris samedi matin à des supporteurs d'Anderlecht (RSCA) qui organisaient un repas de fête à Hal. Les hooligans ont également attaqué une ambulance arrivée fortuitement sur les lieux de la bagarre, a indiqué la police locale de la vallée de la Senne (Hal/Beersel/Leeuw-Saint-Pierre).

Une association de supporteurs du RSCA organisait samedi un repas dans une salle des fêtes de Hal. Quelques fans du Standard de Liège sont alors arrivés sur place et ont commencé à s'en prendre aux "Anderlechtois". "Nous avons reçu un appel vers 11h15 faisant état d'une grosse bagarre dans une salle située non loin de l'église Don Bosco à Hal", a expliqué le commissaire de la police locale, Steven De Rycke. Ce dernier a confirmé qu'un groupe composé de trente à quarante personnes, supporteurs du Standard, est venu pour en découdre avec les participants à la fête.


Une ambulance prise à partie

Une ambulance qui revenait d'une intervention a aperçu une personne gisant au sol. Les ambulanciers ont donc fait demi-tour afin d'aider cette victime. Alors qu'ils étaient en train de charger la victime dans leur véhicule, les secouristes ont été attaqué par un groupe de 25 personnes. La carrosserie de leur véhicule a été endommagée. Les ambulanciers sont parvenus à prendre la fuite et à emmener la victime à l'hôpital.


Trois individus arrêtés

La police est intervenue avec plusieurs équipes, provoquant la fuite des assaillants. Elle est tout de même parvenue à appréhender trois fauteurs de trouble. "Ce n'est pas la première fois que nous sommes victimes d'agressions physiques, mais de cette ampleur, c'est tout de même inédit", a commenté un porte-parole de la zone de pompiers de l'ouest du Brabant flamand. "Nous allons nous concerter prochainement avec nos actionnaires pour voir quelles mesures prendre pour améliorer la sécurité et le sentiment de sécurité du personnel", a-t-il ajouté.

Vos commentaires