En ce moment
 

Des drones survolent encore des zones sensibles comme les abords des aéroports: "C'est un problème car ils ne sont pas perceptibles sur les radars"

Des drones survolent encore des zones sensibles comme les abords des aéroports:

Des drones survolent encore, sans vergogne, des périmètres sensibles. Brussels Airport en fait la chasse, car ils menacent les décollages et les atterrissages. Vingt panneaux d'interdiction ont été installés ces derniers jours, aux abord des pistes. Les contrevenants s'exposent à de fortes amendes, jusqu'à 8.000 euros. Mais est-ce vraiment dissuasifs ? Cette année, déjà 6 incidents ont été signalés...

Dominique Dehaene, porte-parole et responsable "sécurité" à Belgo-control: "C'est un problème car les drones ne sont pas perceptibles sur les radars. Le seul moyen de les détecter, c'est quand on les a vus en réalité. Ce sont donc les pilotes qui doivent nous signaler qu'il y a un drone dans les environs de l'aéroport. À ce moment-à, quand un drone est signalé, nos contrôleurs aériens prennent contact avec la police qui peut s'en charger pour essayer de trouver les pilotes. Et chaque incident sera rapporté aux instances compétentes."

Vos commentaires