En ce moment
 
 

Didier est de retour à Huy après son accident sur le Roller Coaster: il aimerait retrouver l'infirmière qui lui a sauvé la vie

Le 9 août, Didier Dewil, 54 ans, a été victime d'un accident de Roller Coaster à la foire de Huy. Après s'être rétabli de ses 34 fractures, il confie à Sudpresse qu'il est à la recherche de l'infirmière qui l'a réanimé.

Didier Dewil est un miraculé. Le 9 août, il a été victime de 34 fractures après un accident sur le Roller Coaster de la foire de Huy. Il est maintenant rentré dans son appartement après une convalescence d’un mois et 10 jours. Aujourd’hui, le Hutois de 54 ans déclare à nos confrères de Sudpresse qu’il souhaite retrouver la femme qui l’a réanimé alors qu’il faisait un arrêt cardiaque juste après son accident. "Elle m’a sauvé la vie ! J’aimerais la remercier, mais je ne sais pas qui c’est", regrette Didier. Il espère sincèrement la retrouver en lançant cet appel pour pouvoir lui exprimer sa gratitude.

En effet, sans l’intervention immédiate de cette infirmière, qui se trouvait aux abords du Roller Coaster lors de l’accident, Didier aurait pu ne jamais se relever. "J’avais 34 fractures ! Sur le côté gauche du crâne, l’une d’entre elles atteignait 1,5 cm", détaille-t-il. Après avoir été réanimé, le Hutois a été transporté jusqu’au CHU de Liège. Après avoir été stabilisé, les chirurgiens lui ont placé une trentaine de plaquettes en titane pour consolider sa boite crânienne. Mais il n’y avait pas que son crâne qui était touché. "Ils m’ont aussi placé des plaquettes dans le nez et dans le palais", indique-t-il.

Malgré les efforts des chirurgiens, Didier a perdu l’usage de son œil gauche. "Je ne le récupérerai pas. Il faut que je m’habitue à ne plus voir que d’un œil. Ce n’est pas facile", s’attriste-t-il. Heureusement, il est très bien entouré. "Alain, le libraire et Sabine de la pharmacie sont venus me voir. Des membres du club de natation sont aussi passés prendre de mes nouvelles. Je suis content de retrouver tout le monde", se réjouit-il.

Suite à l’accident, le Parquet de Huy avait fermé l’attraction pour s’assurer de sa fiabilité. La responsabilité des exploitants du manège a été écartée et le manège a été ouvert à nouveau, 48 heures plus tard. Didier aurait fait preuve de négligence en se levant de son siège : "Je ne me souviens pas de l’accident. Je me rappelle juste que le sol de l’attraction glissait… Je ne sais pas pourquoi je me suis levé."

Heureusement, l’histoire se finit relativement bien. Didier prévoit même de retourner à la foire de Liège, mais cette fois, il évitera de se lever lorsque le manège est en marche.

Vos commentaires