En ce moment
 
 

Double meurtre à Gouvy: des centaines de personnes rendent un dernier hommage à Nathalie Maillet

Double meurtre à Gouvy: des centaines de personnes rendent un dernier hommage à Nathalie Maillet
© Circuit de Spa-Francorchamps
 
 

Des centaines de personnes se sont rassemblées samedi matin à la cathédrale de Malmedy pour rendre un dernier hommage à Nathalie Maillet, la directrice du circuit de Francorchamps, tuée le 15 août par son mari, Franz Dubois. L'homme a abattu son épouse et la nouvelle compagne de cette dernière, Ann-Lawrence Durviaux, avant de retourner l'arme contre lui.

Parmi les personnes présentes, il y avait les proches et la famille de la directrice du circuit, des personnes du sport moteur, mais aussi des sympathisants. Le personnel du circuit s'était rassemblé devant l'édifice religieux et formait une haie d'honneur avec les drapeaux de course pour le cercueil blanc surmonté d'un casque, rappelant la passion de Nathalie Maillet pour le sport automobile. Sa combinaison et son numéro, le 46, étaient aussi présents.

La cathédrale était remplie, mais un écran géant avait été installé à l'extérieur pour permettre au public d'assister à la cérémonie riche en émotions. Frank, le frère de la victime mais aussi son neveu et une proche collaboratrice ont pris la parole pour saluer la mémoire de cette passionnée. Melchior Wathelet, le président du conseil d'administration du circuit s'est également exprimé pour souligner le fait qu'il y aura un avant et un après 15 août. "L'histoire se perpétuera en son honneur", a-t-il dit. 

Après plus d'une heure de cérémonie, le cercueil a quitté la cathédrale avant de prendre la route en direction de l'anneau ardennais où la dépouille de la directrice a fait un dernier tour de circuit. Le corps de Nathalie Maillet, originaire de Sedan, sera par la suite rapatrié vers la France, son pays d'origine.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.


 




 

Vos commentaires