En ce moment
 
 

Elle avait enlevé la petite Yasmine en Syrie: rentrée en Belgique, Firdaous B. insulte la mère lors de la confrontation judiciaire

Elle avait enlevé la petite Yasmine en Syrie: rentrée en Belgique, Firdaous B. insulte la mère lors de la confrontation judiciaire
(c)RTL INFO

Firdaous B. était partie en Syrie en 2017 avec le père de Yasmine et sa petite fille. L'homme est mort là-bas. Elle est revenue en Belgique en octobre 2017 et a été placée en IPPJ. La maman est parvenue à récupérer Yasmine en Syrie en novembre 2018, soit un an après. Pour la première fois, elles se sont trouvées face à face ce jeudi 18 septembre. Après l'audience dans le bureau du juge d'instruction, l'adolescente a insulté la maman.

À part le père, tué en Syrie, tous les protagonistes de cette histoire de rapt liée à l'époque effroyable du groupe terroriste État islamique, sont désormais en Belgique. Et ce jeudi, une première confrontation, agitée, a eu lieu. D'un coté, une maman courage qui s'est battue pour récupérer Yasmine emmenée en Syrie. De l'autre, une adolescente qui a participé à l'enlèvement avec le père de la petite fille en mai 2017.

Quand Mehdi Atid est parti en Syrie avec sa fille Yasmine, il était en effet accompagné par une adolescente radicalisée de 14 ans : Firdaous B. Cette dernière avait été signalée comme disparue par les autorités mais c’est volontairement qu’elle accompagnait le père et sa fille dans la zone de guerre où l’homme perdra la vie en avril 2017.

Durant ces longs mois la maman de Yasmine n’a jamais cessé de se battre avec acharnement pour retrouver sa fille notamment en se rendant fréquemment en Turquie pour négocier au plus près du groupe terroriste qui retenait Yasmine. Elle y arrivera enfin en novembre 2018. "Je peux vous confirmer qu’elle est maintenant en Turquie avec sa maman. On a réuni la maman et sa petite fille en Turquie. On est en train de voir comment organiser le retour le plus rapidement possible vers la Belgique", avait à l'époque indiqué Didier Reynders, ministre des Affaires étrangères, à RTL INFO. Peu de temps avant ce dénouement heureux, au mois d'octobre, Firdaous B. était déjà revenue en Belgique, enceinte de Mehdi Atid, le père de Yasmine, laissant cette dernière en Syrie aux mains d'un groupe djihadiste.

J'ai besoin de tourner la page, mais pour ça il faut impérativement que justice soit faite

Ce jeudi 19 septembre, presqu'un an après le retour de l'adolescente, la maman l'a vu de ses yeux. La confrontation s'est tenue dans le bureau du juge d’instruction, l'objectif étant de signifier à la mineure son renvoi devant le tribunal de la jeunesse.

Malgré la gravité des faits la jeune fille a affiché un comportement provocateur et n'a fait part d'aucun remord ni regret. Devant les bâtiments du parquet de Bruxelles, alors qu'elle était accompagnée de ses éducateurs, Firdaous B. a insulté la mère de famille. Un comportement inacceptable pour la maman qui attend désormais le procès devant le tribunal de la jeunesse. Pour elle, il est important d'aller au bout de la procédure judiciaire: "C'est extrêmement important. Je veux que chacun assume le rôle qu'il à joué dans cet enlèvement et cette séquestration. J'ai besoin de tourner la page certes, mais pour ça, il faut impérativement que justice soit faite", confie-t-elle.

Vos commentaires