En ce moment
 
 

Entre soulagement et colère: les victimes de la catastrophe de Buizingen réagissent après le verdict

La SNCB et Infrabel sont les deux véritables responsables de la catastrophe de Buizingen. Le verdict est tombé ce mardi 3 décembre. Cette responsabilité, c'est ce que dénoncent les familles des victimes depuis près de 10 ans. "D'un côté, je suis soulagée, parce que les responsables ont été désignés", réagit Patricia Van Den Eynden, la soeur d'une victime. "Mais d'un autre côté, ça me met en colère, parce que c'est un accident qui n'aurait pas dû se produire."

Depuis 10 ans, les familles dénoncent que rien n'a été mis en place depuis la catastrophe de Pécrot en 2001. Le tribunal l'a confirmé à l'issue de ce procès. "On a vu juste, et ça fait du bien de l'entendre dans le point 11", confie Geneviève Isaac, mère et épouse d'une victime.

Ce matin les victimes et leurs proches étaient soulagées et émues. Elles espèrent maintenant que la SNCB et Infrabel n'iront pas en appel. "Ce serait vraiment indécent d'aller en appel", témoigne Anita Mahy, une rescapée. "Ce serait une gifle de nouveau dans la figure des victimes et des rescapés."

Les victimes et leurs proches espèrent maintenant que ce jugement va leur permettre de faire leur deuil. 

Vos commentaires