Fin des opérations de recherche de Marc Sluszny: "Il sera difficile de retrouver le corps du disparu"

Fin des opérations de recherche de Marc Sluszny:

Le procureur du tribunal de grande instance de Perpignan Jean-Jacques Fagni a décidé de mettre un terme aux opérations de recherche pour retrouver le corps du cascadeur belge Marc Sluszny, a appris Belga auprès du tribunal. "Il sera difficile de retrouver le corps du disparu. Généralement, les corps ne remontent pas du gouffre de Font d'Estramar (à proximité de Perpignan)", avait indiqué dimanche soir un pompier du Service départemental d'incendie et de secours des Pyrénées orientales (SDIS 66). Les opérations de recherches, très difficiles vu la configuration des lieux, ont été menées jeudi soir lors du signalement de la disparition du Belge, puis vendredi et samedi. Marc Sluszny était parti avec un collègue jeudi pour effectuer une plongée sub-aquatique à 125 mètres de profondeur dans le gouffre de Font d'Estramar à Salses-le-Château.

Son coéquipier a réussi à remonter à la surface et prévenir les secours, indiquant que le fil de sécurité les reliant sous l'eau s'était rompu. Les secours ne sont pas parvenus à retrouver le plongeur et les recherches sont dorénavant stoppées. Il y a eu cinq autres disparitions ces 60 dernières années: en 1955, 2008, 2012, 2016 et 2017. Ce gouffre qui appartient à un particulier est pourtant interdit d'accès. Il a été rendu célèbre par une exploration de Jacques-Yves Cousteau. Marc Sluszny s'est fait connaître en tant que membre de l'équipe belge de Coupe Davis de tennis et comme escrimeur. Spécialiste des sports extrêmes, le quinquagénaire a déjà établi plusieurs records: traversée de la Manche à la nage, record mondial de saut à l'élastique depuis une montgolfière, ascension de l'Annapurna I (8.091 mètres) sans oxygène, record de vol à voile en hauteur au-dessus de la cordillère des Andes... En 2012, il avait également battu le record mondial de Vertical Run à Bruxelles. Maintenu par une corde, il avait bouclé le 100 mètres, tête vers le bas le long de la façade de la tour Belgacom, en 15 secondes et 56 centièmes.

Vos commentaires