En ce moment
 
 

Fuite de l'épreuve de français du CESS: pas d'annulation car elle a eu "un impact très limité"

Fuite de l'épreuve de français du CESS: pas d'annulation car elle a eu

L'épreuve de français du CESS destinée aux élèves de 6e secondaire artistique et technique de qualification en Fédération Wallonie-Bruxelles, ainsi qu'à ceux de 7e année professionnelle, a fait l'objet d'une fuite et s'est retrouvé diffusé dans la soirée et la nuit de dimanche à lundi via certaines messageries électroniques. La ministre de l'Education, Marie-Martine Schyns avait évoqué "faits d'une extrême gravité" et avait annoncé son intention de porter plainte. Toutefois, l'épreuve de français ne sera pas annulée et restera valide, a déclaré aujourd'hui le cabinet de la Ministre après qu'une première analyse de l’Administration générale de l’enseignement et du Service de l’Inspection ont montré que cette diffusion prématurée avait eu un impact très limité. "Par ailleurs, l’épreuve externe de français ne constitue qu’une partie des compétences évaluées en fin de secondaire en français. De surcroit, les conseils de classes des établissements restent entièrement souverains dans leur analyse de fin d’année, basée sur le travail et les résultats obtenus lors des deux dernières années", a précisé le cabinet.

Vos commentaires