En ce moment
 
 

Il a arnaqué 92 personnes en leur louant une fausse maison de vacances: 4 ans de prison

Il a arnaqué 92 personnes en leur louant une fausse maison de vacances: 4 ans de prison
©Pixabay

Un quinquagénaire de Kraainem a été condamné jeudi à quatre ans de prison pour avoir arnaqué 92 personnes en leur louant une maison de vacances inexistante. Parmi les victimes, 58 avaient payé une avance pour un montant total de plus de 63.000 euros. Cet argent avait été blanchi par l'épouse et la belle-soeur du prévenu. L'homme, membre d'une famille de nobles originaire de France, n'en était pas à son coup d'essai.

Fin des années '90, André d'I. de S. avait déjà été impliqué dans une arnaque à grande échelle au Grand-Duché du Luxembourg, dans le cadre de laquelle des investisseurs s'étaient vu promettre des gains conséquents pour des investissements sans objet réel. Avec ses comparses, l'individu de 52 ans avait ainsi empoché 7 millions d'euros.

La justice luxembourgeoise l'avait condamné par défaut à 8 ans de prison, une peine qu'il purge actuellement en Belgique. En novembre 2017, il a aussi été condamné à Bruxelles à 40 mois de prison pour avoir vendu à au moins 10 personnes des voitures qui n'ont jamais été livrées. Cette fois, c'est pour avoir loué une maison de vacances inexistante via deux sites de vente de seconde main qu'il était jugé devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. 

Le prévenu allait jusqu'à envoyer par la poste les clés de la soi-disant maison. La majeure partie de l'argent ainsi volé, plus de 43.000 euros, a été envoyée à sa belle-soeur. André d'I. de S. n'a pas contesté les faits, mais a soutenu que sa femme et sa belle-soeur ignoraient ses activités et que l'argent a servi uniquement à l'entretien de sa famille. Son avocat a plaidé pour une absorption de la peine avec celle infligée en 2017, de sorte qu'aucune nouvelle peine ne soit prononcée à l'encontre de son client.

Le tribunal a suivi seulement partiellement le raisonnement de la défense et a prononcé une peine complémentaire de 4 ans de prison. Il a également jugé que l'épouse et la belle-soeur étaient sciemment impliquées dans les faits.

Vos commentaires