En ce moment
 
 

Il a violé brutalement une jeune femme à Lasne en juillet: le tribunal le condamne à 5 ans de prison

Il a violé brutalement une jeune femme à Lasne en juillet: le tribunal le condamne à 5 ans de prison

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné jeudi Giergii R., un ressortissant albanais né en 1986 et sans domicile connu en Belgique, à cinq ans d'emprisonnement ferme. L'homme était poursuivi pour le viol très brutal d'une femme de son âge, commis le 15 juillet dernier au Sport Village de Lasne. La victime logeait temporairement dans sa voiture à l'époque et avait obtenu l'autorisation de garer son véhicule sur le parking du club de sports. Le prévenu, qui gardait la maison de son oncle durant les vacances, avait attiré la dame dans cette habitation en lui proposant de faire une lessive.

Une fois dans la cave près de la machine à laver, la victime a réalisé que l'intention du prévenu n'était pas de lui rendre service mais de la violer. Elle s'est défendue mais elle a été brutalisée, plaquée contre un mur et déshabillée de force. Alors qu'il la violait, le prévenu l'a menacée de mort à plusieurs reprises en lui disant qu'il ne comptait pas laisser de traces. Il a cependant pris des photos de son acte avec son GSM, frappant la victime parce qu'elle ne souriait pas sur les clichés. Après avoir subi un viol brutal durant une vingtaine de minutes, la dame est parvenue à s'échapper et à courir jusqu'à sa voiture, poursuivie par le prévenu.

En état de choc, à demi-nue et le corps parsemé d'hématomes, elle a appelé les secours alors qu'elle se trouvait dans son véhicule, sur le parking du Mc Donald de Waterloo. Durant l'enquête et devant le tribunal correctionnel, Giergii R. avait nié toute violence, affirmant que c'était la victime qui lui avait imposé ce soir-là une relation sexuelle qu'il ne souhaitait pas.

Le tribunal, dans son jugement, retient une absence totale de prise de conscience alors que les faits sont extrêmement graves et inquiétants. Pour fixer la hauteur de la peine, le danger social que représente le prévenu est notamment pointé.

Vos commentaires