En ce moment
 
 

Il piratait le site de la SNCB pour voyager gratuitement: 2 ans de prison

 

Un hacker syrien en séjour illégal en Belgique écope de deux ans de prison pour avoir piraté le site de la SNCB afin de voyager gratuitement.

Le tribunal correctionnel de Tournai a condamné mardi un hacker syrien, en séjour illégal en Belgique, à une peine de deux ans de prison ferme. L'homme avait piraté divers sites internet, dont celui de la SNCB, pour voyager gratuitement sur le réseau belge.
 
Le prévenu avait loué une chambre d'hôtel à Tournai, sous un pseudonyme, et c'est depuis cette chambre qu'il piratait différents sites "afin de transmettre un message à la police", selon ses propres dires. Déjà condamné pour des faits de même nature à deux ans fermes en mai 2011, par le tribunal correctionnel d'Anvers, il avait d'ailleurs été invité à quitter le territoire belge.

Le prévenu a expliqué qu'il obtenait des numéros de cartes de crédit piratées, via un site internet russe. L'homme avait notamment piraté le site internet de la SNCB et obtenu des billets de train gratuitement pour voyager dans le pays. Partie civile, la SNCB réclamait un euro provisionnel. Il avait aussi acquis frauduleusement des billets pour effectuer des croisières en bateau.

Le hacker avait été piégé le 30 novembre 2011, en achetant un GSM en ligne. Les policiers l'ont appréhendé lorsqu'il s'est rendu à la poste pour chercher son colis. Il a déclaré vouloir démontrer que l'on peut protéger mieux les sites internet.

"Ce n'est pas un chevalier blanc qui veut démontrer les failles d'un système. Il cherche à acquérir illégalement des biens et à les vendre pour obtenir des profits", avait insisté le procureur du Roi dans son réquisitoire.

 

Vos commentaires