En ce moment
 
 

Indignés: un millier d'indignés n'ont pas d'endroit où dormir

Un millier d'indignés, qui ont pris part samedi à la manifestation à Bruxelles, n'ont pas d'endroit où passer la nuit. Ils ont du évacuer le bâtiment - où ils avaient passé les derniers jours - sur ordre du bourgmestre de Koekelberg, Philippe Pivin. Les indignés se plaignent de ne plus être en possession d'une grande partie de leur matériel de camping et de leurs ordinateurs.

L'annonce de l'expulsion des occupants du bâtiment avait été placardé sur la porte d'entrée du bâtiment samedi matin. La situation hygiénique était déplorable dans le bâtiment à cause des toilettes bouchées et des fuites d'eau. La police a procédé à l'expulsion des quelques indignés qui se trouvaient dans le bâtiment vers 14h30, au moment où se déroulait la manifestation. Les indignés, qui tiennent une assemblée générale dans le Jubelpark, n'ont pas d'endroit où dormir et n'ont pas non plus de matériel de camping. "Nous cherchons des solutions mais nous craignons qu'une nuit très difficile nous attende", ont dit les indignés.

Vos commentaires